TRANSITION MALIENNE : le gouvernement annonce un cadre de dialogue avec la communauté internationale pour la réussite de la transition

Dans un communiqué publié ce mercredi 9 février 2022,  le ministère malien de l’Administration du territoire a annoncé la mise en place d’un mécanisme de concertation dont le but est de soutenir la dynamique du dialogue entre le pays, la CEDEAO, l’UA et la Communauté internationale quant à la conduite de la transition au Mali. Le tout, dans le respect des aspirations du peuple du Malien.

 

Selon communiqué du ministre malien de l’Administration du territoire, le mécanisme mis en place pour soutenir la dynamique du dialogue entre le Mali et les organisations de la communauté internationale s’articule autour de deux (2) groupes essentiels. Il s’agit :

  • D’un Groupe de Dialogue au niveau Ministériel : dans ce groupe, il est question de faciliter les rapprochements des positions entre les parties prenantes dans la recherche de compromis sur les questions en suspens. C’est un groupe composé du Ghana qui préside la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements de la CEDEAO, la Mauritanie, le Nigeria, le Sénégal (Présidence en exercice de l’Union Africaine), la Sierra Léone, le Togo, la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations Unies.

Ce groupe devra adopter selon toujours le communiqué, une position conciliante entre l’aspiration du peuple malien et la demande de la communauté internationale à travers l’adoption d’un chronogramme consensuel de la durée de la transition.

 

A LIRE AUSSI://MALI/ CHOGUEL MAIGA CHARGE : « la France et TAKUBA, c’est pour diviser le Mali »; l’intégralité d’un discours pour comprendre la crise malienne

 

Sa coordination est assurée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali.

  • D’un Groupe de Travail Elargi : la mission assignée à ce groupe est de faire une évaluation technique du projet de chronogramme de la Transition soumis à la CEDEAO.

Il est composé comme suit : de représentants du Gouvernement du Mali et des membres du comité local de suivi de la Transition (CEDEAO, l’Union Africaine, les Nations Unies, le Ghana et le Nigeria) qui seront assistés de personnes ressources et d’experts compétents. Sa coordination est assurée par le Ministre malien de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, en collaboration avec le Ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions et le Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de réformes politiques et institutionnelles.

Par ailleurs, la première réunion inaugurale du Groupe de Travail Elargi a eu lieu ce mardi 08 février 2022 sous la présidence du Ministre de l’Administration Territoriale, annonce le communiqué.

A travers cette initiative, le gouvernement malien affirme renouveler son engagement et sa disponibilité constante au dialogue pour un retour consensuel à l’ordre constitutionnel normal.

 

 HG

 

Commentaires

error: Content is protected !!