BOUAFLE/MAIRIE: Le PDCI-RDA hausse le ton, AZI Serges déclaré vainqueur; histoire d’une victoire arrachée dans l’urne

La succession de l’ex maire de Bouaflé, par voie électorale,  a failli réveiller les vieux démons de la crise électorale de la présidentielle de 2020. Histoire d’une succession remportée par le candidat du PDCI-RDA, AZI SERGES.  Et ce, après les pressions du PDCI-RDA, déclinée en un communiqué du parti  pour condamner une attitude contraire au principe d’impartialité de l’administration, et appeler les autorités administratives et politiques au respect de leur devoir de neutralité; et une marche de protestation.  Récit d’une victoire qui respecte la logique antérieure.  

Tout débute avec l’ouverture de ce scrutin pour donner  à Bouaflé un nouveau maire, en remplacement du défunt maire, LEHIE BI Lucien, le 17 février 2022.  Alors que le dépouillement battait son plein avec son lot d’adrénaline, les partisans du candidat du RHDP, face à la noyade électorale qui commençait à poindre, vandalisent l’urne et les bulletins de vote. Alors que le candidat du PDCI-RDA avait au compteur 21 voix contre 10 pour le RHDP, sur un total votant de 37 conseillers municipaux électeurs. La police intervient et l’ordre règne à nouveau. Mais entre-temps, le candidat RHDP quitte la salle. Le Préfet qui a assisté en direct à cette scène électorale suspend la séance.

Le lendemain de l’élection interrompue, une marche pacifique est organisée par le PDCI, le vendredi 18 février 2022, à l’effet d’exiger du Préfet de Bouaflé, la proclamation du résultat dudit scrutins…Une marche qui s’est immobilisée à la préfecture.

 

ECHANGES DE PROPOS A LA PREFECTURE         

“ Ce matin, nous sommes venus avec des représentants de la population et ceux des organes du PDCI-RDA notre parti, vous dire merci pour avoir bien voulu organiser ces consultations qui, en réalité, devraient être un jeu avec un vainqueur et un vaincu … Nous sommes venus vous dire d’aller aux termes de ce processus en proclamant, monsieur le Préfet, la victoire du candidat du PDCI, votre serviteur. Nous vous demandons de certifier ces résultats car nous avions déjà 21 voix et notre adversaire, 10 voix. Il ne restait que 7 bulletins dans l’urne. Monsieur le Préfet, nous sommes fiers de vous car vous avez la compétence pour faire valider ces résultats’’,  tel était le message du candidat PDCI-RDA, AZI Koffi Serge  et son parti, à l’issue de la marche qui s’est terminée à la Préfecture.

Prenant la parole à son tour, l’Honorable ABY Richmond du PDCI -RDA a martelé : “ Personne dans ce monde ne naît avec la violence. C’est l’homme même qui se transforme en violent. Mais, nous tous sommes violents. Mais, violence pour violence là, on va aller  où? Nous, PDCI, quand quelqu’un développe la violence, le feu, nous déclenchons la tornade pour éteindre ce feu. Monsieur le Préfet, aux législatives, les parents n’ont pas voulu se lever, ils ont laissé ça…Mais, c’est comme si, le mouton mange ton riz tu ne dis rien, il va venir le manger encore. C’est ce qui s’est passé hier. Un homme qui naît, meurt, et on peut mourir pour quelque chose aussi. Plus jamais, plus jamais ça.”

Le Préfet Gonbagui Gueu Georges, dans son intervention, en réponse aux préoccupations du candidat du PDCI, a expliqué ce qui a motivé  l’arrêt du déroulement de l’élection. “ Quand nous avons constaté l’incident, nous avons arrêté les élections pour rendre compte de la situation qui s’est produite. On n’a pas annulé les résultats de ces élections. Parce que, il y a des choses que vous ne comprenez pas .On n’a pas annulé les résultats. Le rapport a déjà été fait à qui de droit qui, va apprécier …Sachez que le gouvernement est pour tous les ivoiriens. Et les rapports qui ont été faits seront examinés minutieusement et donner une suite à la préoccupation que nous avons actuellement,”  a-t-il  expliqué.

Assénant ses vérités, il ajoute : “ l’élection du Maire s’est déroulée et nous avons  atteint un seuil où le résultat ne pouvait plus être remis en cause…il ne m’appartient pas de dire ce qui est. Il m’appartient de rendre compte de ce que j’ai vu et de donner mon avis. .Je ne crois pas que le gouvernement puisse soutenir quelqu’un qui veut gagner les élections par la violence. Ayons foi parce que nous avons un gouvernement responsable. Ce pays est dirigé par un homme qui veut aussi la paix, et la paix pour tous les ivoiriens. Personnellement, je ne peux pas cautionner des actes de désordre et ceux qui m’ont mis en mission ici ne peuvent pas cautionner également des actes de désordre. “

Et de terminer en ces termes : “Ayons confiance au gouvernement qui nous dirige. Vous aurez bientôt la suite de vos préoccupations .Rentrez à la maison .Je ne peux rien vous promettre, mais ayons foi en la justice dans notre pays.”

Et comme il fallait s’y attendre la fumée blanche est sorti dans l’après-midi du vendredi 18 février.

Mieux le candidat du RHDP, KONE Issiaka, a lui-même reconnu sa défaite. Confirmant les résultats de sortie des urnes qui donnait le candidat du PDCI-RDA vainqueur.

“Je me retire définitivement du processus électoral. Je reconnais la victoire de mon frère et adversaire Azi Koffi Serge qui, au moment de la suspension du dépouillement, bénéficiait d’une avance quasi insurmontable (21 voix contre 10 voix). J’appelle toutes les populations de Bouaflé sans distinction au calme et à vite oublier ces incidents regrettables. J’adresse mes chaleureuses félicitations à mon frère Azi Serge Koffi. Vive la paix et le vivre ensemble à Bouaflé. La politique est un jeu dans lequel il faut être fair-play et savoir reconnaître sa défaite. Bonne chance au nouveau Maire de Bouaflé”, a reconnu KONE Issiaka.

Pour rappel, l’ex défunt maire, LEHIE BI LUCIEN, était PDCI-RDA

 

Oumeakov YAO

 

COMMUNIQUÉ DU PDCI-RDA SUR LES ÉVÉNEMENTS DU SCRUTIN COMMUNAL DE BOUAFLE

 

“Ce jour Jeudi 17 février 2022, s’est tenue dans la salle des fêtes de la mairie de BOUAFLÉ, l’élection d’un NOUVEAU MAIRE de la commune, suite au décès tragique du titulaire. Le conseil de BOUAFLÉ compte 38 membres.  Le dépouillement du scrutin était en cours d’achèvement, puisse qu’il ne restait plus que sept (7) bulletins. Sur les 31 bulletins dépouillés, ont obtenu les candidats AZI SERGES (PDCI-RDA) : 21 voix KONE ISSA (RHDP) : 10 voix Au regard de ces résultats, qui donnaient le PDCI-RDA vainqueur, deux conseillers municipaux RHDP ont tenté de saccager le résultat du scrutin.

A LIRE AUSSI://BOUAFLE/SUCCESSION DU DEFUNT MAIRE : le candidat RHDP perd, ses partisans vandalisent l’urne, le scrutin reporté

Ils ont été maîtrisés par les forces de l’ordre commis à la surveillance du bureau de vote. Ils ont été mis aux arrêts. Le président du bureau de vote, Monsieur le Préfet de BOUAFLÉ a mis fin aux opérations de dépouillement et décidé de reporter le scrutin à une date ultérieure. Le PDCI-RDA dénonce une telle décision qui ne s’explique pas, dans la mesure où il ne restait plus que sept (7) bulletins de vote à dépouiller et que ces derniers ne pouvaient en aucune manière changer le résultat final. Le PDCI-RDA condamne cette attitude contraire au principe de l’impartialité de l’administration ; Le PDCI-RDA prend à témoin l’opinion nationale et internationale et appelle les autorités administratives et politiques de notre pays à veiller au respect de leur devoir de neutralité et des principes démocratiques qui exigent transparence, justice qui doivent garantir la sincérité du scrutin lors des élections dans notre pays.

Sous ce rapport, le PDCI-RDA se félicite de l’esprit républicain affiché par les forces de l’ordre pendant cette élection. Le PDCI-RDA demande aux autorités administratives de proclamer par devoir de VÉRITÉ les RÉSULTATS du scrutin dont monsieur AZI SERGE KOFFI, candidat du PDCI-RDA est VAINQUEUR. Le PDCI-RDA demande aux CONSEILLERS MUNICIPAUX de continuer d’avoir à l’esprit l’intérêt du PDCI et de la Côte d’Ivoire.

Le PDCI-RDA exhorte ses MILITANTS et SYMPATHISANTS à demeurer VIGILANTS et à rester l’écoute des mots d’ordre du PARTI”.

 

Fait à Abidjan le 17 février 2022.

P/ Le comité de gestion et de suivi des Elections Le Secrétaire Général Adjoint ….

TRE SIKELI

Commentaires

error: Content is protected !!