TRANSITION EN GUINEE : Le Conseil national fixe la durée de la transition à 3 ans, le FNDC rejette ce délai et menace de prendre la rue

Le CNT, l’organe législatif de la transition guinéenne a fixé à 3 ans ce mercredi 11 mai 2022, la durée de la transition militaire dans le pays, mais aussitôt le FNDC, une coalition de partis d’opposition a rejeté ce délai et annonce des actions pacifiques pour marquer sa désapprobation.

 

On est désormais situé sur le délai de la Transition militaire en Guinée Conakry. En effet, ce mercredi 11 mai 2022, le Conseil national de la transition de Guinée (CNT), l’aile législative de la junte militaire au pouvoir, a fixé à 3 ans la durée de la Transition dans le pays.

Alors que, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui réclamait à la junte guinéenne un chronogramme acceptable depuis plusieurs mois n’a pas encore donné sa position officielle, que déjà à l’intérieur même de la Guinée, des voix s’élèvent pour contester ce délai et surtout la manière dont il a été arrêté.

 

A LIRE AUSSI://MALI/JUSTICE : Jean-Yves Le Drian convoqué devant le Pôle Economique et Financier du Tribunal de Grande Instance de Bamako

 

Le Front national de la défense de la constitution (FNDC), une coalition de partis d’opposition formée au moment de la contestation du troisième de l’ancien Président Alpha Condé. Par ailleurs, le soir même du jour de l’annonce officielle de la durée de la transition, cette coalition a produit un communiqué pour la manière unilatérale dont ce délai a été arrêté.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué :

 Communiqué :

“La Coordination Nationale du FNDC informe l’opinion nationale et internationale qu’en violation délibérée de l’article 77 de la charte de la transition, élaborée et adoptée de façon solitaire par le CNRD, le Conseil National de la Transition a adopté une prétendue durée de la transition.

La Coordination Nationale du FNDC rappelle que le conseil national de la transition n’a ni la légitimité ni les prérogatives de déterminer la durée de la transition.

La Coordination Nationale du FNDC rejette avec force ce délai adopté par le Conseil National de la Transition.

 

A LIRE AUSSI://MALI-FRANCE/ACCORDS MILITAIRES : L’UE regrette; un sénateur français : « le Mali payera très cher le fait de s’être séparé de manière violente des forces françaises » 

La Coordination Nationale du FNDC dénonce l’arrogance et la volonté du CNRD de saboter cette transition chèrement acquise au prix du sang des militants pro-démocratie.

La Coordination Nationale du FNDC mettra tout en œuvre, à travers l’organisation de manifestations citoyennes pacifiques sur les voies et places publiques, pour s’opposer à la volonté du CNRD de s’offrir un mandat, par des manœuvres illégales et illégitimes.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons”.

Conakry le 11 Mai 2022 

La Coordination Nationale du FNDC

 

Commentaires

error: Content is protected !!