TRÊVE SOCIALE : Enseignants et Personnels de l’Administration Scolaire prédisent des heures sombres si la signature de la trêve sociale n’est pas inclusive


Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /htdocs/wp-includes/functions.php on line 5211

Le Secrétaire Général National de l’Union des Enseignants et Personnels de l’Administration Scolaire de Côte d’Ivoire (UEPAS-CI), Akaffou Pierre KOUEHI, n’est pas content. Il s’insurge contre les conditions de conclusion  de la trêve sociale à venir après le 17 août 2022.

En effet, par une déclaration dont nous avons reçu copie, le lundi 30 mai 2022, le Secrétaire Général National de l’Union des Enseignants et Personnels de l’Administration Scolaire de Côte d’Ivoire l’UEPAS-CI, monsieur Akaffou Pierre KOUEHI, s’insurge contre les signataires de la trêve sociale qui expire le 17 août 2022.

 

A LIRE AUSSI://EDUCATION : 57 élèves primés lors de la 1ère édition de la Journée du livre à l’IEPP de Yopougon

 

Selon lui, des délégations parcourent le pays  à l’effet d’obtenir le consentement des fonctionnaires en  vue d’une nouvelle trêve sociale sur la base de l’unique plateforme revendicative validée par leur soin le 22 mai 2022.

Il faut noter que les négociations pour la nouvelle trêve sociale comportent deux points : les revendications transversales qui concernent tous les fonctionnaires sans distinction de secteur, et celles sectorielles qui sont relatives à des familles spécifiques d’emplois.

 

CI-DESSOUS LA DECLARATION DE AKAFFOU PIERRE KOUEHI.

CamScanner 05-31-2022 10.04 ()

 

Commentaires

error: Content is protected !!