LUTTE CONTRE LE PALUSDISME : la troisième campagne de Pulvérisation à Sakassou et Nassian entamée le 16 mai prendra fin le 10 juin

Un communiqué de presse des Etats-Unis publié ce mercredi 1er juin 2022, annonce l’investissement de 125 millions de dollars depuis 2017 dans la lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire, en distribuant 5,2 millions de moustiquaires, 8,2 millions de tests de diagnostic du paludisme et dans  la formation  de 8 300 agents de la santé.

CI-DESSOUS, L’INTEGRALITE DU COMMUNIQUE :

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Le gouvernement des États-Unis, à travers l’Initiative présidentielle des Etats-Unis contre le paludisme (PMI), soutient la troisième campagne de Pulvérisation Intra Domiciliaire à effet rémanent (PID) à Sakassou et Nassian qui se déroule depuis le 16 mai jusqu’au 10 juin 2022.

Le Plan stratégique national de lutte contre le paludisme de la Côte d’Ivoire a identifié la PID comme l’une des stratégies de lutte anti vectorielle pour contrôler et éliminer le paludisme du pays. Dirigée par l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et mise en œuvre conjointement par les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Infections (CDC) des États-Unis et l’USAID, PMI a répondu positivement à cet appel.

 

A LIRE AUSSI://TRÊVE SOCIALE : Enseignants et Personnels de l’Administration Scolaire prédisent des heures sombres si la signature de la trêve sociale n’est pas inclusive 

 

L’an dernier, le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et PMI ont mené la deuxième campagne de PID à Sakassou et Nassian, deux districts fortement endémiques, et ont ciblé 60 496 structures et protégé 201178 personnes. Cette année, PMI pulvérisera plus de 62 000 structures, protégeant plus de 200 000 personnes y compris les populations les plus vulnérables au paludisme que sont les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans.

« La pulvérisation d’insecticides sans danger pour l’homme pour éloigner les moustiques des habitations est une stratégie clé pour réduire l’exposition au paludisme » a déclaré la Chargée d’Affaires a.i. Joann M. Lockard. « C’est une action essentielle qui sauve des vies et le gouvernement américain est fier de soutenir les efforts ivoiriens pour améliorer les systèmes de santé ».

Les risques liés à cette maladie dangereuse sont considérablement réduits lorsque la PID est associée à d’autres activités de lutte contre le paludisme, telles que dormir sous des moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée d’action, fournir un traitement préventif aux femmes enceintes dans les districts à haut risque et diagnostiquer et traiter rapidement les personnes atteintes du paludisme.

Depuis 2017, l’USAID a investi 125 millions de dollars en Côte d’Ivoire pour prévenir, détecter et traiter le paludisme. Ce soutien comprend la fourniture de 5,2 millions de moustiquaires, 8,2 millions de tests de diagnostic du paludisme et de cours de traitement, ainsi que la formation aux thérapies combinées à base d’artémisinine (ACT) pour 8 300 travailleurs de la santé ».

 

La Rédaction 

Commentaires

error: Content is protected !!