FORCES ONUSIENNES AU MALI : Bamako décide de suspendre toutes les rotations de contingents militaire et policier de la MINUSMA



Un communiqué du Gouvernement malien publié ce jeudi 14 juillet 2022, suspend toutes les opérations de rotation de contingent militaire et policier de la Mission des Nations Unies au Mali jusqu’à ce qu’une réunion de coordinations soit organisée entre les autorités et toutes les entités de la Minusma.

 

Toutes les opérations de rotation de contingent militaire et policier de la Minusma au Mali sont suspendues jusqu’à nouvelle ordre. Ainsi en a décidé ce jeudi 14 juillet 2022 le gouvernement malien.

 

Minusma rotation 1

 

Dans un communiqué publié à cet effet, les autorités maliennes expliquent cette décision par leur volonté d’organiser une réunion de coordination avec la MINUSMA pour une gestion efficiente de la rotation des effectifs militaires et policiers intervenant dans le cadre du maintien de la paix. « Le Gouvernement du Mali décide de suspendre, à compter de ce jour, toutes les rotations de contingent militaire et policier de la MINUSMA, y compris celles programmées ou annoncées » a indiqué ce communiqué.

 

A LIRE AUSSI://MALI/AFFAIRE 49 MILITAIRES/L’ONU ET RFI PERSISTENT : ”les soldats ivoiriens à Bamako ne faisaient pas partie de la Minusma”, mais Abidjan insiste 

 

En clair, il n’y aura pas de relève pour les forces onusiennes présentes au Mali avant la tenue de cette réunion voulue par les autorités du Mali.

Il semble qu’à travers cette décision, le Gouvernement malien veut éviter d’autres débordements ou cafouillages comme c’est le cas actuellement avec le contingent des 49 soldats ivoiriens incarcérés au Mali dont on accuse d’être des mercenaires.

S’agissant justement des soldats ivoiriens présents dans le pays, les autorités maliennes viennent d’expulser les 16 derniers soldats ivoiriens qui exerçaient déjà au Mali dans le cadre du NSE.

 

HG

 

 

 

 

Commentaires

error: Content is protected !!