AFFAIRE 49 MILITAIRES/ MEDIATION : le Togo et Faure Eyadema engagent la médiation, la Russie et Denis Sassou N’Guesso en soutien ?

Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, le Professeur Robert Dussey, était ce lundi 18 juillet 2022, à Bamako pour une visite de travail et d’amitié. Entre autres dossier au menu de cette visite de travail, le dossier des 49 militaires ivoiriens interpelés à Bamako.

 

Reçu par le colonel Assimi Goïta, le président de la Transition malienne et son homologue malien, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop,  le chef de la Diplomatie togolaise,  le Professeur Robert Dussey, et ses hôtes ont abordé les questions bilatérales et sous régionales. Notamment le dossier  des 49 militaires ivoiriens face à la justice malienne.

A LIRE AUSSI://FORCES ONUSIENNES AU MALI : Bamako décide de suspendre toutes les rotations de contingents militaire et policier de la MINUSMA 

 

Le président de la Transition s’est dit ouvert au dialogue et disposé à œuvrer, conformément à l’esprit de fraternité et d’excellentes relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire, à un dénouement heureux de cette situation par la voie diplomatique et dans le respect de la souveraineté du Mali.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères togolais, lors d’un point de presse avec son homologue Abdoulaye Diop, a salué la convergence de vue entre le Mali et le Togo sur les questions de fraternité et d’intégration.

 

Mali Togo

Par ailleurs et SERGUEÏ Lavrov, le Ministre Russe des affaires étrangères, sera très prochainement au Congo-Brazzaville du président  Denis Sassou N’Guesso.  Serait-ce dans le cadre du dossier des 49 militaires ivoiriens au Mali comme on le susurre dans les milieux diplomatiques.

C’est le lieu de souligner que dans un communiqué remis à a Presse,  le Président du Générations et Peuples Solidaires (GPS), Guillaume Soro,  avait souhaité le règlement diplomatique du dossier des 49 militaires ivoiriens au Mali. Et ce, non sans souhaiter l’implication des présidents du Togo (Faure Eyadema)  et du Congo (Denis Sassou N’Guesso).

 

GPS et Soro

Et comme si Abidjan était disposé à un règlement diplomatique avec Bamako, le Directeur général de la Douane Ivoirienne, Da Pierre Alphonse,  dans un communiqué en date du 15 juillet, a rendu public son accord en réponse à la demande du Mali sur l’exonération des frais de dépôt de douane et de retard d’apurement des déclarations des marchandises en Douane depuis l’embargo imposé au Mali. Par cet accord, la Côte d’Ivoire annule les frais de magasinage des stocks maliens restés en souffrance au Port Autonome d’Abidjan durant la période de l’embargo.

 

A LIRE AUSSI://MALI/AFFAIRE 49 MILITAIRES/L’ONU ET RFI PERSISTENT : ”les soldats ivoiriens à Bamako ne faisaient pas partie de la Minusma”, mais Abidjan insiste 

 

Au Mali, Le Cadre d’échange des Partis et Regroupements de partis politiques pour une transition réussie au Mali, pousse lui aussi pour un règlement diplomatique  de ce litige ivoiro-malien.  En effet,  ‘’se prononçant sur la situation politico-militaire délétère entre Mali et la Côte d’Ivoire relative à l’affaire des 49 soldats ivoiriens sur le sol malien, le cadre d’échange des partis et regroupements politiques pour une transition réussie a, dans une déclaration, demandé aux autorités des deux pays de privilégier la résolution de la crise par la voie diplomatique. Ce, pour le grand bonheur des deux peuples.

Ambassade du Mali en CI

Au-delà, l’ambassade du Mali en côte d’Ivoire a invité la communauté malienne en Côte d’Ivoire à la retenue et à poser des actes de paix avec les ivoiriens comme les deux présidents le souhaitent.

Ci-dessous la déclaration du Cadre d’échange des Partis et Regroupements de partis politiques pour une transition réussie au Mali,

”Le Cadre d’échange des Partis et Regroupements de partis politiques pour une transition réussie au Mali, lors de sa réunion ordinaire du samedi 16 juillet 2022 au siège de Djiguiya kura, a procédé à l’analyse de la situation sociopolitique du Mali.

Le cadre suit avec une attention particulière l’incident survenu entre notre pays et la République sœur de Côte d’Ivoire, par l’arrestation de 49 soldats ivoiriens sur le sol malien.

Le Cadre se fondant sur les relations séculaires et fraternelles qu’entretiennent nos deux pays, demande aux autorités des deux Pays, de privilégier la résolution par la voie diplomatique pour le grand bonheur de nos deux peuples.

Le Cadre lance un vibrant appel au calme et à la sérénité de nos deux populations en attendant le règlement pacifique de cet incident”.

 

ONT SIGNÉ : le 17 juillet 2022

Les Présidents des Partis et Regroupements Politiques : EPM, Espérance Nouvelle-Jigiya Kura, ARP, NVPM, ASMA-CFP, ICAP, YELEMA, ADRP, CNDR,

Parti Mali Emergence, CVCRT.

Commentaires

error: Content is protected !!