MALI : le Procureur ouvre une enquête judiciaire, les 49 militaires jugés le 22 juillet, la banque mondiale lève sa suspension de décaisser

Au Mali, le temps est désormais compté. Quand ce n’est pas le procureur général qui ordonne une enquête aux fins de juger ‘’les militaires mercenaires’’ selon Bamako,  c’est la banque mondiale  qui lève la suspension de décaissement au profit du Mali.  

 

’Le procureur général près la cour d’appel de Bamako informe l’opinion nationale et internationale que suite à l’interpellation de quarante-neuf 49 militaires de nationalité ivoirienne, le dimanche 10 juillet 2022 à l’aéroport international président Modibo Keita Senou, il a instruit l’ouverture d’une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire. L’évolution de ladite enquête fera l’objet de toute communication ultérieure utile’’ : tels sont les termes du communiqué du procureur malien près de la cour d’appel,  Ladji Sara, en date du 18 juillet et qui dit compter sur la compréhension de tous.

A LIRE AUSSI://AFFAIRE 49 MILITAIRES/ MEDIATION : le Togo et Faure Eyadema engagent la médiation, la Russie et Denis Sassou N’Guesso en soutien ? 

Outre ce communiqué, des sources proches de la justice malienne annoncent pour le 22 juillet prochain le procès de 49 militaires ivoiriens  interpelés le 10 juillet dernier à l’aéroport international Modibo Kéita. Après quoi interviendront certainement les pourparlers diplomatiques.

C’est dans l’attente de ce procès et surtout dans le prolongement de la levée d’embargo imposée par la CEDEAO et de l’UEMOA que la Banque mondiale a levé la suspension des décaissements relatifs aux projets et aux programmes financés par la Banque mondiale au Mali. Auparavant la BCEAO avait elle aussi levé toute suspension conte le Mali.

 

A.Y

 

 

Commentaires

error: Content is protected !!