UNIVERSITES : Bloquant les accès aux universités de Côte d’Ivoire depuis deux (2) jours, voici ce qu’exige la FESCI

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) dit avoir débuté ce lundi 1er août 2022, la phase pratique de ses actions de revendications après avoir fait des doléances sans suite auprès des autorités.

 

Depuis ce lundi 1er août 2022, la Fesci (Fédération estudiantine et de scolaire de Côte d’Ivoire), la plus grande organisation syndicale estudiantine en Côte d’Ivoire bloque tous les accès des universités ivoiriennes. Les raisons, elle les a énumérées dans communiqué publié ce même lundi, dont voici l’intégralité :

 

A LIRE AUSSI://AFFAIRE 40 MILLIARDS A LA SIB : la justice nie tout droit à Julien Koffi Amon qu’elle condamne à 5 ans d’emprisonnement 

”Ce Lundi 1er Août 2022, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a débuté la phase pratique de ses actions de revendication.

En effet, depuis le Jeudi 28 Juillet 2022, elle a adressé aux autorités compétentes un document intitulé 《Rapport de Situations 》contenant ses revendications. Lesquelles visent à obtenir entre autres :

– La Suppression des frais de pré-inscription (10.000 FCFA) exigés aux nouveaux bacheliers ;

– L’Orientation d’étudiants en 1ère année de licence dans les UFR Sciences Juridiques (Droit) et Sciences Humaines et Sociales (SHS) de l’université Jean Lorougnon GUÉDÉ de Daloa ;

– La Suppression des coûts exceptionnels de formation dans les Masters Recherche et Professionnel afin de permettre aux étudiants qui le méritent d’aller au bout du cycle Master comme le requiert le système LMD et que soit délivré, à titre transitoire, la Maîtrise aux étudiants qui n’ont pu faire le Master 2 pour leur permettre de sortir du système avec un Bac +4 ;

– Le recouvrement de l’ensemble des frais académiques et scolaires par le Trésor Public et la suppression des autres modes de paiement suspicieux ;

 

A LIRE AUSSI://DRAME ROUTIER : 50 victimes dont 33 morts des accidents de la circulation sur les axes Abidjan-Alépé et Yamoussoukro-Sinfra

 

– L’annulation de l’augmentation des frais de concours dans l’enseignement professionnel et technique ;

– Le retour du Quai SOTRA à son ancien emplacement à l’intérieur de l’université Félix Houphouët-Boigny Abidjan-Cocody…

Il s’agit là de revendications d’ordre structurel et infrastructurel qui exigent des mesures urgentes. La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) en appelle donc au sens de la responsabilité et de l’engagement de tous afin de trouver des solutions rapides et intelligentes”.

 

Fait à Abidjan le 1er Août

Le Secrétaire Général National

Saint-Clair ALLAH

 

Commentaires

error: Content is protected !!