CHERTE DU POISSON THON : les vendeurs de Garba fermeront les ‘’garbadromes’’ pour marcher sur le port de pêche le samedi 20 août

Les acteurs du secteur de la vente du faux thon, la Coordination des Indignés de Côte d’Ivoire et l’association des vendeurs de Garba  (la semoule de manioc), annoncent une marche sur le port de pêche le samedi 20 août pour dénoncer la flambée du prix du thon.

 

Tous les points de vente de garba à Abidjan et dans plusieurs autres villes de l’intérieur du pays fermeront le samedi 20 août prochain pour rejoindre la marche de la lutte contre la cherté du prix du poisson thon en Côte d’Ivoire.

En effet, le Coordinateur des Indignés de Côte d’Ivoire en association avec les acteurs du secteur du faux thon et les vendeurs de garba, au cours d’une réunion tenue le mercredi 10 août dernier, ont lancé un appel à une marche sur le port de pêche d’Abidjan le samedi 20 août 2022 en guise de protestation contre la flambée du prix du poisson thon sur le marché ivoirien.

 

A LIRE AUSSI://TRANSFERT D’ARGENT : les PVD mobile money mettent fin à la grève et maintiennent le paiement de la taxe de 100 f CFA 

 

En outre, ils entendent dénoncer par cette action, le non-respect du décret présidentiel (décret2021910 du 22 décembre 2021) sur le plafonnement du prix du thon pourtant prisé par les ivoiriens.

Ce décret présidentiel organise la chaîne des valeurs dans la commercialisation du thon en Côte d’ivoire de la façon suivante : 400 FCFA aux grossistes, à 600 FCFA aux semi-grossistes, 650 FCFA aux détaillants, 850 FCFA aux consommateurs d’Abidjan et 900 FCFA pour ceux situés à l’intérieur du pays. A défaut de cela, on assiste plutôt à une violation dudit décret avec des prix exorbitants compris entre 1200 FCFA et 1300 FCFA l’unité, sur le marché en ivoirien.

HG    

Commentaires

error: Content is protected !!