CHERTE DE LA VIE : les commerçants appellent à une réunion d’urgence gouvernement-industriels-FENACCI et menacent de fermer les commerces

Le panier de la ménagère est devenu le sachet…La Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (FENACCI) dénonce les improvisations du ministère de Commerce et de l’Industrie qui mettent à mal leurs activités. Les commerçants de Côte d’Ivoire ont donc décidé de hausser le ton à l’occasion de l’Assemblée générale extraordinaire organisée le mercredi 24 août dernier à la mairie d’Adjamé.

 

En effet, aux termes de l’Assemblée générale extraordinaire élargie aux OPC affiliées et à l’ensemble des commerçants de Côte d’Ivoire, les acteurs du commerce venus de toutes les régions du pays profond ont pris cinq grandes décisions afin, disent-ils, de  contribuer à faire baisser les prix sur les marchés. Seulement ces décisions doivent être prisent en accord avec le gouvernement  et les industriels.

C’est à juste titre que la FENACCI et ses partenaires affiliés ont  demandé une révision immédiate des systèmes de contrôles intempestifs des agents du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, et des agents du Ministère des ressources animales sur toute l’étendue du territoire national.

 

A LIRE AUSSI://Me NDRI CLAVER A PULCHERIE GBALET : « s’ils comprenaient que c’est pour eux que tu te bats…Tu as mon soutien » 

 

Les acteurs du commerce invitent aussi à une réunion d’urgence qui réunira le Ministère du Commerce de Industrie et de la Promotion des PME, les industries ou fabricants et la FENACCI afin d’harmoniser la fixation des prix des produits de première nécessité.

Mais en attendant, la FENACCI et les OPC affiliées organisent une tournée d’urgence sur toute l’étendue du territoire national à l’effet de mobiliser leurs membres sur la problématique de la cherté de la vie d’une part. Et d’autre part, dans le cadre d’une grève qui pourrait intervenir si elles n’étaient pas écoutées.

 

A LIRE AUSSI://CÔTE D’IVOIRE : après une nuit à la police, Pulchérie Gbalet vient d’être mise sous mandat de dépôt et conduite à la MACA

 

Aussi la FENACCI et les OPC affiliées ont-elles donné  le vendredi 9 septembre comme date butoir, pour le dépôt du livre blanc sur la cherté de la vie, à Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire. Passée cette date la FENACCI  et les OPC affiliées se réservent le droit syndical de fermeture de tous les espaces marchands en Côte d’Ivoire.

Ces décisions votées par l’assemblée générale extraordinaire de la FENACCI est la résultante d’un mécontentement des commerçants qui se disent exclus de tous les processus de décisions mis en place par le ministre Souleymane Diarrassouba, en dépit de toutes les sollicitations. Et ce, non sans dénoncer le plafonnement des prix qu’ils stigmatisent parce qu’inopérant.

 

A LIRE AUSSI://GBÊKÊ/LANGUIBONOU/CONFLIT A LA CHEFFERIE DE BOUKEBO : une plainte devant le tribunal de Bouaké, le feu couve

 

C’est le lieu de souligner que cette assemblée générale intervient après le dernier conseil d’administration de la FENACCI le 13 août dernier. Lequel avait entériné l’organisation de cette assemblée générale  élargie aux organisations professionnelles de commerçants après avoir constaté la léthargie profonde  du groupe de travail tripartite depuis bientôt trois mois.

 

A.Y

 

Commentaires

error: Content is protected !!