GNAMIEN KONAN AU PDCI : « c’est le moment de s’occuper des ivoiriens ; le temps du développement harmonieux et de la victoire du PDCI-RDA est arrivé! »


Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /htdocs/wp-includes/functions.php on line 5211

« C’est le moment de s’occuper des ivoiriens, ce temps est arrivé et c’est le temps du PDCI-RDA », a déclaré  Gnamien Konan, ancien DG des Douanes ivoiriennes, sous Laurent Gbagbo, ancien ministre sous Alassane Ouattara (dans trois gouvernements, de 2012-2016), ancien président-fondateur de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) et président-fondateur de La Nouvelle Côte d’Ivoire, qui  vient de déposer ses valises au Parti démocratique de Côte d’Ivoire d’Henri Konan Bédié. Il explique…

 

En effet, Gnamien Konan a pris sa carte de membre du PDCI-RDA ce vendredi 04  novembre  au siège du Parti  fondé par Félix Houphouët Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire, et présidé aujourd’hui par Henri Konan Bédié. Après quoi et au cours d’une conférence de presse il a expliqué son choix du moment.

 

JE NE SUIS PAS VENU PLUS  TOT PARCE QUE LES PLANETES N’ETAIENT PAS ALIGNEES. AUJOURD’HUI LES PLANETES SONT ALIGNEES MEME SI CERTAINS NE LES VOIENT PAS.

« Je ne suis pas venu plus  tôt parce que les planètes n’étaient pas alignées. Aujourd’hui les planètes sont alignées même si certains ne les voient pas. Je suis venu au PDCI-RDA parce que c’est le temps de la paix et de la réconciliation et de la paix. Ce temps qui attendu par les ivoiriennes et les ivoiriens depuis trois décennies. Je suis là pour me mettre à la disposition du PDCI-RDA et de son président. Sans préalable et sans contrepartie. On ne perdra plus d’élections.

 

A LIRE AUSSI://FRONT SOCIAL : des docteurs non recrutés et des entrepreneurs qui réclament 10 milliards à l’Etat ont manifesté au Plateau, 53 personnes arrêtées 

 

Le temps des antagonismes est terminé. Plus rien ne peut prospérer  dans l’antagonisme et la guerre. Ce n’est pas possible. C’est pourquoi je suis venu dans la maison de la Paix.  C’est le moment pour le partage. Je suis venu u PDCI-RDA pour que je sois entendu. Si certains croient qu’eux seuls (20%) peuvent accumuler 80% des richesses et prospérer, ce n’est pas  possible. C’est le chaos. Je suis venu au PDCI-RDA pour que les ivoiriens de bonne volonté se donnent la main pour construire ce pays. Ceux qui ont planifié et bâti ce pays pendant 40 ans ; ceux qui sont venus pendant 10 ans sans les plans mais qui ont essayé de faire quelque choses ; et ceux qui sont là aujourd’hui avec une partie du Plan doivent ensemble se donner la main.  Qu’ils ne disent, nous avons fait en 4 ans ce qu’ils ont fait en quarante ans. C’est quelle histoire, et si ça n’avait pas existé ?   Il faut qu’on se donne la main », a  déclaré Gnamien Konan.

 

LE TEMPS DU DEVELOPPEMNT HARMONIEUX ET DE LA VICTOIRE DU PDCI-RDA EST ARRIVEE

Ajoutant que « le temps du développement harmonieux et de la victoire du PDCI-RDA est arrivé. Le temps où chaque ivoirien doit pouvoir se nourrir, se soigner, fonder une famille et éduquer ses enfants  est arrivé. Ce n’est pas tout le monde qui va au plateau…Les gens ont faim. C’est le moment de s’occuper des ivoiriens des ivoiriens. Ce temps est arrivé et c’est le temps du PDCI-RDA. Il faut que nous nous répétons cela jusqu’au ce que cela rente.

Hier avec le PDCI-RDA, les gens mangeaient à leur faim ; J’étais à la cité universitaire de Mermoz. C’était trois repas par jour avec entrées et desserts. Avec le trajet Mermoz-Campus…si le car climatisé ne vient pas, tu ne bouges pas…c’était le temps du PDCI-RDA. Si les militants du PDCI-RDA ne martèlent pas ces choses aux oreilles des ivoiriens, ceux-ci penseront  que ces chosent n’ont pas existé…que le miracle ivoirien dont on parle était une fable. Il y a 80% des ivoiriens qui attendent ça. Comment le PDCI-RDA peut-il perdre des élections. On ne perdra plus d’élection parce que le problème des ivoiriens, excusez-moi, ce n’est pas ce que l’on voit là ».

 

POURQUOI LA CEI N’ORGANISERAIT PAS LES ELECTIONS DEMAIN ?

« Et d’ailleurs pourquoi on n’organiserait pas les élections demain ? La Commission Electorale Indépendante (CEI) peut-elle nous dire aujourd’hui il y a combien d’électeurs en Côte d’Ivoire ?  La CEI connait tous les ivoiriens qui ont plus de dix-huit ans, qui auront plus de 18 ans en 2023 et en 2025. Pare qu’ils ont tous des cartes d’identité nationale (CNI) à l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification de Côte d’Ivoire (ONECI).

 

A LIRE AUSSI://CÔTE D’IVOIRE/BONNE GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES: le regard de l’auditeur interne 

 

C’est quoi cette histoire d’enrôlement ? Il y a plein d pays africain qui vote avec la carte nationale d’identité.  Vous n’êtes pas au courant ?  Le Brésil, ils votent à 8 Heures, à 16 heures, ils ont les résultats. Vous pensez qu’ils font recensement électoral ? Faisons les élections. On affiche la liste électorale, tu n’es pas ivoirien, on a le temps de dire lui là il est monsieur comment ? On ne va pas attendre 25 millions d’habitants, on sort la liste électorale, on est 6 millions et la vie continue…Découpage électorale ou pas le PDCI-RDA ne va plus perdre des élections.  Le PDCI-RDA ne peut plus perdre des élections. Le PDCI-RDA  n’est pas dans l’opposition. C’est le premier parti de proposition ».

 

MOI, C’EST LE BUDGET. 21 000 MILLIARDS DE DETTE… DONNEZ-MOI LA DOUANE ET LES IMÔTS, DEVANT TOUT LE MONDE, QUE L’ETAT NE ME PAYE PAS PAYE PAS DE SALAIRE

« Il faut qu’on s’occupe de nos parents les paysans. Je n’étais pas l’Assemblée parce qu’en fait je ne veux plus y aller. Les gens ne me voient pas parce que moi c’est le budget. Je parle, je parle, on ne m’écoute pas. 21 000 milliards de  de dette, vous savez ce que c’est ?  Ce sont 2000 milliards multipliés par dix. Ce sont à peu près 50%  de la chaine des valeurs du cacao simplement. Les pays producteurs n’ont que 6%. Si les pays producteurs vont à 50%, nous n’avons pas besoin de prendre des dettes. Nous aurons les vingt mille milliards  qui seront là. Pourquoi le PDCI-RDA ne fait pas ce travail le premier jour qu’il arrive arrive (NDLR : au pouvoir) ? Je dis, je ne veux même pas de salaire.

A LIRE AUSSI://

Donnez-moi la douane et les impôts, devant tout le monde, que l’Etat ne me paye pas de salaire.  L’argent de la Côte d’Ivoire, ce sont la douane et les impôts. Nous multiplierons ça par deux en 8 ans. Les chiffres, les statistiques sont là-bas. Nous avons peur de quoi (…)  L’anacarde, c’est pareil. C’est pour ça que moi je suis confiant… »

 

A.Y

 

Commentaires

error: Content is protected !!