CÔTE D’IVOIRE/JUSTICE : Fabrice Sawegnon poursuivi en justice pour voie de fait sur le chef du village d’AKOUAI – AGBAN


Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /htdocs/wp-includes/functions.php on line 5211

Le fondateur de VOODOU Groupe  et Président des médias Life TV, Life Radio, Fabrice SAWEGNOn, est poursuivi devant les tribunaux de Côte d’Ivoire  pour Voie de fait. Un délit puni par les dispositions de l’article 382 du Code Pénal. Monsieur ADOBI AKE Guy Placide Marie, chef du village d’AKOUAI – AGBAN Sous – préfecture de BINGERVILLE est le plaignant. Et pour cause: Les faits tels que présentés par les conseils de monsieur ADOBI AKE Guy Placide Marie, chef du village d’AKOUAI – AGBAN.

 

“Dans la soirée du 30 octobre 2022, après une séance de travail au sein du village d’AKOUAI AGBAN, dont il assure l’administration et la représentation, le Chef ADOBI AKE GUY PLACIDE MARIE décide de se rendre dans la commune de Marcory, via le boulevard de France .

 

A LIRE AUSSI://RACKET : le commissaire du 4è arrondissement, Zone 3, et des éléments mis aux arrêts et détenus à la préfecture de police 

Aux environs de 19 heures, alors qu’il sortait du rond-point de l’église catholique Notre Dame de la Tendresse pour se rendre au troisième pont de la riviera golf, il s’est vu subitement dépasser par un véhicule de marque Mercédès classe G 63, de couleur blanche, immatriculé 4389 KB 01, qui s’est brusquement immobilisé en lui barrant le chemin.

plainte procureur de republique ADOBI AKE contre fabrice sawegnon0300-2

A peine s’était- il remis du caractère brusque de la manœuvre de ce véhicule, que le Chef ADOBI pouvait apercevoir sortir dudit véhicule, le conducteur et son passager avancer en furie vers lui, tout en lui intimant d’ouvrir sa portière au soutien d’injures aussi dégradantes qu’humiliantes à son endroit.

C’est dans ce contexte surchauffé par les éclats de voix du conducteur qui continuait de lui proférer menaces et injures, qu’il identifia aisément ce dernier, comme étant le Chef d’Entreprise Fabrice SAWEGNON, Président Directeur Général de VOODOO communications.

Avec sang – froid et conformément à l’obligation de réserve auquel il est astreint, le Chef ADOBI PLACIDE, s’est juste contenté de descendre ses vitres, pour demander à monsieur Fabrice SAWEGNON, de bien vouloir déplacer son véhicule pour lui permettre de poursuivre son chemin.

 

A LIRE AUSSI://CONSEIL DES MINISTRES : l’arrêt de solde pour 1989 fonctionnaires entériné ; un nouveau statut pour le corps Diplomatique ; le statut Général de la Fonction Publique adopté 

Courroucé certainement par le calme qui lui était opposé, alors qu’il voulait manifestement en découdre, monsieur Fabrice SAWEGNON saisit le Chef au collet, tout en le traitant de ”Chien ” et ” d’idiot ”, au motif que ce dernier avait antérieurement réalisé une mauvaise conduite, lorsque leurs véhicules étaient contigus dans la circulation.

Face à l’avalanche d’injures, de violence et de menaces proférées à son endroit, le Chef a gardé son sang – froid, jusqu’à ce que le sieur SAWEGNON décide de le relâcher avant de s’engouffrer dans son véhicule et s ‘en aller .

 

A LIRE AUSSI://FRONT SOCIAL : les commerçants et la FENACCI entrent en grève le lundi 14 novembre pour dénoncer la cherté de la vie 

 

C’est après le départ de son ” tortionnaire ” du jour qui tenait à laver l’affront d’une prétendue mauvaise conduite dont il aurait été victime , et encore sous le choc du traumatisme qu’il venait de subir , que l’autorité coutumière reprit ses esprits pour quitter définitivement les lieux”, relate la plainte portée contre Fabrice Sawegnon”.

 

A.Y

 

Commentaires

error: Content is protected !!