ELECTION A LA CGECI : Ahmed Cissé, en roue libre, pour la succession de Jean-Marie Ackah à la tête du patronat ivoirien

Le duel fraternel des francs-maçons de la loge maçonnique GLCI, dirigée par le Grand Maître Sylvère Koyo, pour la présidence de la CGECI n’aura pas lieu.  Philippe Eponon, le PDG du groupe de BTP La Route africaine a préféré ne pas candidater sous la pression presqu’invisible du pouvoir RHDP. Laissant en roue libre Ahmed Cissé, PDG du conglomérat Brandon & McCain (immobilier, mines, agriculture, télécoms, etc.). C’est du moins l’information donnée par Africa Intelligence dans sa livraison du 15 novembre 2022.

 

 

A LIRE AUSSI://CÔTE D’IVOIRE : partant pour des vacances à Mougins, Alassane Ouattara  laisse ses ”yeux’’ superviser la bataille des maçons à la CGECI

Alors que Philippe Eponon, le PDG du groupe de BTP La Route africaine était partant pour briguer le poste du premier des patrons de Côte d’Ivoire, il a ravalé ses ambitions. Laissant en roue libre Ahmed Cissé, PDG du conglomérat Brandon & McCain (immobilier, mines, agriculture, télécoms, etc.), prendre possession, avant l’heure, du fauteuil convoité. C’est qu’en  ayant pas fait acte de candidature au terme de la date butoir du dépôt des dossiers, il a lui-même scellé son sort. Avait-il eu le choix ?

 

A LIRE AUSSI://SEMINAIRE GOUVERNEMENTAL/BILAN 2022/PROJETS 2023 : voici le communiqué final qui a sanctionné les travaux 

 

En effet, c’est presque les bras liés qu’il a voulu candidater contre le futur président de la CGECI. Même le ‘’conseil des sages’’ de  Jean-Marie Ackah, le président sortant, composé des doyens Pierre Magne, Pacôme Mondon ou Théodore Hoegah, qui devrait jouer les médiateurs avec pour objectif d’amener l’un des candidats à se désister au profit de l’autre  n’a pas eu besoin de mouiller le maillot. Du coup, il n’y aura pas de duel fraternel entre maçons.  Mieux, la CGECI restera unie après la campagne puisque personne n’aura besoin de quitter la famille comme ce fut le cas, autrefois du patron Alain Kouadio.

 

A LIRE AUSSI://CACAO : le bras de fer entre multinationales et Abidjan ralentit le rythme de la campagne, seulement 200 000 tonnes de fèves achetées à fin octobre

 

Philippe Eponon, Patron de la société de BTP La Route africaine La Route africaine (LRA), a conclu un accord avec Ahmed Cissé pour conserver sa position de numéro 2 en échange de son soutien. Si la présidence d’Alassane Ouattara Alassane Ouattara s’est gardée de toute immixtion dans ce dossier, note Africa Intelligence, des membres du Rassemblement des  houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, le parti au pouvoir) ont apporté un discret appui à la candidature d’Ahmed Cissé. C’est même le  premier ministre  Patrick Achi qui a conseillé à Philippe Eponon, au cours d’un entretien téléphonique, de s’associer avec son collègue et vis-à-vis.

Ahmed Cissé, le futur patron de la CGECI est réputé proche de plusieurs personnalités de premier plan du pouvoir ivoirien, comme le ministre de la construction et de l’urbanisme Bruno Koné ( ils ont tous deux travaillé ensemble au sein du groupe Atlantic  du magnat Bernard Bernard Dossongui Koné ). Il était également un intime de l’ex-premier ministre Hamed Bakayoko, qu’il a connu au Burkina Faso dans les années 1980.

 

A.Y (avec Africa Intelligence)

Commentaires

error: Content is protected !!