BUREAU POLITIQUE PDCI : “le parti unifié RHDP a atteint ses limites en matière de gestion de la chose publique et ne mobilise pas » (Bédié)


Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié a annoncé à Abidjan que “le parti unifié d’Alassane Ouattara, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP)  a atteint ses limites en matière de gestion de la chose publique  et ne mobilise pas”, lors du 11e bureau politique de son parti tenu jeudi à son siège à Cocody.



‘’  Je salue votre mobilisation extraordinaire et historique du 19 octobre dernier. Notre mobilisation a fait perdre la sérénité au Rhdp. Leur désillusion est grande. Ils ont voulu riposter. Mais à Paris ce sont des Maliens qu’ils ont convoyés pour leur meeting. Ils ont attendu le vendredi à 13 heures après la prière pour les prendre à Château rouge pour leur meeting. (…) Le parti unifié, RHDP  a atteint ses limites en matière de gestion de la chose publique  et ne mobilise pas”, a dit M.Bédié, ancien allié du pouvoir d’Abidjan (2010-2018).


Aussi a-t-il indiqué que “l’avantage est au côté de son parti (PDCI)”, avant de clamer que le RHDP, de Ouattara ignore les réalités du terrain, estimant que ces derniers finiront par se résigner”.

A LIRE AUSSI:// PRESIDENTIELLE 2020 : la diaspora ivoirienne réunie à Paris pour des élections apaisées qui passent par ‘’une passerelle politique de sagesse’’


Dans un contexte socio politique sous tension et engagé dans le pouvoir d’Etat en 2020, le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo avait déclaré lors d’une rencontre à Yamoussoukro (centre ivoirien) que son “parti est majoritaire en Côte d’Ivoire et sur ce, ils gagneront au premier tour du scrutin prochain”.


L’ancien président ivoirien (1993-1999) a “minimisé cette majorité en affirmant que le RHDP brille par sa capacité à convoyer des maliens qui sortaient des mosquées pour faire le surnombre à leur rencontre”.


Lors d’une cérémonie à Paris, le parti d’Alassane Ouattara avait convoyé des non ivoiriens à leur rencontre enfin de faire le surnombre. Et à la fin de la cérémonie ces derniers ont réclamé leur prime de présence, en dénonçant la mauvaise foi des organisateurs sur les réseaux sociaux.

Se prononçant sur la dérive financière du pouvoir d’Abidjan, le natif de Daoukro (centre ivoirien) a exigé au régime de faire un examen financier devant de la nation ivoirienne. 

En entame de la cérémonie, le secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué a demandé “la vigilance des Ivoiriens” car “8 000 ivoiriens se sont retrouvés au Burkina Faso”.

A LIRE AUSSI:// CONSEIL DES MINISTRES : l’Ordre des Médecins réorganisé; des membres de la CAIDP nommés ; l’Ecole Supérieure du Pétrole et de l’Energie créée à l’INPHB, plusieurs nominations à l’ARTCI et au FER


” Nous vous confions notre destin, conduisez-nous sur les beaux rivages en 2020″, a fait savoir à Bédié, Maurice Kakou Guikahué.


La prochaine réunion du bureau politique est fixée au 19 décembre 2019, sans oublier que M. Guikahué a été choisi, coordonnateur de la prochaine convention qui désignera le candidat du PDCI à l’élection présidentielle de 2020.


Au vu de ce qui précède, à 12 mois de l’élection présidentielle, 2020, l’association des Ivoiriens de la diaspora ont demandé lors d’une cérémonie récente, le “report” de la prochaine élection.


Hermann KOFFI

Commentaires