SARA 2019 : “la malnutrition pour nous doit être éradiqué d’ici les mois à venir” le ministre Dosso Moussa


Le ministre des ressources animales et halieutiques Dosso Moussa, qui a ouvert ce lundi 25 Novembre la première édition du colloque de la Fondation Avril, dont le principal axe est d’entreprendre contre la malnutrition, a tenu à faire passer le message du gouvernement ivoirien, celui d’éradiquer totalement la malnutrition en Côte d’Ivoire d’ici les prochains mois. C’était lors de la 5e édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA) qui se tient depuis vendredi dernier dans la commune de Port-Bouët.


Pour le ministre Dosso Moussa, la question de la nutrition interpelle tout le monde. Du fait que la malnutrition chez les enfants et les femmes est un obstacle majeur au développement économique et sociale d’une nation, vue qu’elle limite non seulement le capital humain, mais aussi suscite des crises sociales importantes entre communautés et l’État à cause de la prise en charge des maladies qu’elle engendre.

Il était donc nécessaire pour le gouvernement de prendre la pleine mesure de la gravité des risques liés à la malnutrition en faisant de la lutte contre la malnutrition une priorité, afin d’éradiquer ce phénomène.

A LIRE AUSSI:// SARA 2019 : Des ministres africains partagent leurs expériences agricoles lors d’un atelier à Abidjan

Pour ce faire, l’État entreprend d’innombrables actions dit-il, comme en témoigne l’action des filets sociaux productifs pour aider les familles les plus défavoriser. « Depuis maintenant 2 ans, des programmes qui assistent des personnes économiquement faibles, à travers le ministère de Mariétou Koné.

« Les filets sociaux productifs aident des familles à avoir le minimum. Le gouvernement donne un minimum à ces personnes, leur apprend comment gérer ce revenu, ou investir, pour que justement après le programme ils puissent se prendre en charge. », a fait savoir le ministre Dosso. Qui a, par la suite, ajouté que la malnutrition est une question cruciale contre laquelle le gouvernement s’est engagé à travers tous les ministères afin de mettre fin à ce phénomène, qui doit être éradiqué dans les mois à venir.


Jean Cyriel AHOUSSOU

Commentaires