ARRIMAGE CMU/MUGEF-CI : la plateforme dénonce et appelle à une journée nationale de protestation le 4 décembre 2019.

La plateforme nationale, présidée par Theodore Gnagna Zadi, a dans un communiqué daté du 27 Novembre 2019, dénoncé après constat, le mauvais arrimage CMU/MUGEF-CI, qui depuis sa mise en service a considérablement dégradé le confort des soins des fonctionnaires. D’où la journée nationale de protestation annoncée pour le 4décembre 2019.

En effet, après les nombreuses interpellations des fonctionnaires restées sans suite et afin d’amener le gouvernement à revenir sur cette décision (NDLR : arrimage CMU-MUGEF-CI), la plateforme nationale des fonctionnaire décide d’une journée nationale de protestation le 4 décembre 2019.

A LIRE AUSSI://CÔTE-D’IVOIRE/CMU-MUGEFCI : Les Fonctionnaires “rejettent l’arrimage”, menacent d’”entrer en grève”,et s’insurgent contre le silence de Mesmin Comoé, les raisons

 Ainsi espère-t-elle se faire entendre à l’effet d’obtenir la suspension de l’arrimage CMU/MUGEF-CI mal ficelé, et donc source de souffrances pour les fonctionnaires et leur famille d’une part.

Et d’autre part, obtenir subséquemment l’arrêt sans délai de l’imposition insidieuse de la carte dite intelligente par les responsables de la MUGEF-CI aux fonctionnaires.



CI-DESSOUS, L’INTEGRALITE DUDIT COMMUNIQUE.


RESOLUTION DE LA PLATEFORME NATIONALE RELATIVE A L’ARRIMAGE CMU/MUGEF-CI

Vu la loi n° 2014-131 du 24 mars 2014 instituant la Couverture Maladie Universelle (CMU) comme seule structure sanitaire de base obligatoire en Côte d’Ivoire;

Vu le décret 2017-194 du 22 Mars 2017 instituant le régime complémentaire obligatoire au régime général de base de la couverture maladie universelle en faveur des fonctionnaires et agents de l’Etat.

Considérant que depuis le 18 Octobre 2019, date d’entrée en vigueur effective de l’arrimage CMU/MUGEF-CI, le confort de soins des fonctionnaires s’est considérablement dégradé ;

Considérant que les fonctionnaires ainsi que leur famille sont dans le désarroi, abandonnés à leur sort et obligés de payer les médicaments aux coûts réels, malgré leurs cotisations pourtant perçues par les deux structures arrimées ;

Considérant que face à ces difficultés évidentes et en dépit des interpellations de la Plateforme Nationale, aucune solution concrète n’a été proposée pour abréger la souffrance des fonctionnaires et leur famille ;

Considérant en outre que la CNAM et la MUGEF-CI se rejettent mutuellement les responsabilités ;

Constatant que la MUGEF-CI, plutôt que d’œuvrer à la recherche d’une solution devant aider les fonctionnaires, au regard de la part patronale, profite de leur détresse pour vendre une carte dite intelligente, instituant ainsi une discrimination entre les mutualistes ;

Considérant que tous ces problèmes sont la conséquence logique d’un arrimage précipité et mal conçu ;

La Plateforme Nationale, réunie en session extraordinaire ce Mercredi 27 Novembre 2019 de 10h45 à 13h15, prenant la pleine mesure, de la situation à l’issue de la consultation des fonctionnaires dans les régions ;

DÉCIDE :

de l’organisation d’une journée nationale de protestation, le Mercredi 04 Décembre 2019 sur toute l’entendue du territoire national, pour exiger :

La suspension de l’arrimage CMU/MUGEF-CI mal ficelé, et donc source de souffrances pour les fonctionnaires et leur famille.

L’arrêt sans délai de l’imposition insidieuse de la carte dite intelligente par les responsables de la MUGEF-CI aux fonctionnaires.

La Plateforme Nationale adresse sa compassion aux camarades travailleurs et à leur famille.

Elle les informe qu’une assemblée générale sera organisée à l’issue de la journée nationale de protestation, à l’effet de donner une suite à la lutte.

Fait à Abidjan, le 27 Novembre 2019

RESOLUTION-DE-LA-PLATEFORME-CONTRE-LARRIMAGE-CMU-MUGEF-CI-1

Commentaires

error: Content is protected !!