Mali : Christophe Sivillon, chef du bureau local de la Minusma à Kidal, déclaré persona non grata par le gouvernement


Dans un point de presse animé ce mardi 10 décembre à son cabinet, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, a annoncé que « Christophe Sivillon, responsable du bureau local de la Minusma à Kidal, est  déclaré persona non grata au Mali ».


 En effet, Christophe Sévillon, responsable du bureau local de la Minusma à Kidal  dispose de 24 heures pour quitter le territoire de la République du  Mali à en croire Maliweb.net qui rapporte les faits.  Le gouvernement a pris cette décision de déclaré Christophe Sivillon, chef du bureau local de la Minusma à Kidal, désormais persona non grata au Mali pour les propos que celui-ci aurait tenu.

La semaine dernièr,e lors du congrès du MNLA, mouvement séparatiste, à Kidal, Christophe Sivillon a pour rappel souhaité « la bienvenue aux délégations venues du Mali et de l’extérieur » et fait l’apologie de l’idéologie du mouvement indépendantiste, rapporte Maliweb.net.

Des propos jugés contraires aux missions de la Minusma au Mali, a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Monsieur Tiébilé Dramé.  Cependant le chef de la diplomatie malienne a réaffirmé l’engagement du de son pays au sein des Nations unies et toute la communauté internationale dans l’œuvre importante de rétablissement de l’intégrité du territoire et de l’unité nationale du Mali. Non sans saluer l’engagement du personnel et du leadership de la MINUSMA dans la mise en œuvre du mandat qui a été confié à cette mission par le conseil de sécurité.

A LIRE AUSSI: //INJONCTION MACRON AU G5 SAHEL : des organisations d’intellectuels appellent à la solidarité panafricaine pour redéfinir les rapports avec l’Etat français

Par ailleurs, Tiébilé Dramé a dit la gratitude, au nom du gouvernement malien, aux peuples du « monde entier qui depuis l’éclatement de la crise dans notre pays expriment leur solidarité de tous les instants vis-à-vis de notre peuple et de notre pays ».

Pour traduire en acte la décision du gouvernement malien, le chef de la diplomatie malienne a, dans la foulée, reçu en audience, Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali et Chef de la MINUSMA pour l’informer de la décision prise par le gouvernement malien.

A sa sortie de cette audience Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali et Chef de la MINUSMA  a indiqué  que « cette affaire  est désormais derrière nous ».


GK avec Maliweb.net et rfi.fr

Commentaires

error: Content is protected !!