RETRAIT/ARMEE FRANÇAISE/ BURKINA : la Côte d’Ivoire inquiète; « Sabre » va-t-elle se replier sur Abidjan ? Hôtel ivoire novembre 2004?

En Côte d’Ivoire, la demande de retrait des troupes françaises du Burkina Faso voisin, en date du 18 janvier et confirmée par les autorités burkinabè le 23 janvier 2023, inquiète le régime d’Abidjan. « Il faut qu’on soit vigilant, car il y a des problèmes sécuritaires et une pression sur nos frontières », indique une source officielle ivoirienne à RFI.

En savoir plus

BURKINA FASO/FRANCE : après le Mali, les autorités burkinabè donnent 1 mois à l’armée française pour quitter le pays; E. Macron réagit

Le “combat pour la souveraineté” est “engagé”, a dit mardi le président de transition, le capitaine Ibrahim Traoré, devant des étudiants. “Le gouvernement burkinabè a dénoncé mercredi dernier l’accord qui régit depuis 2018 la présence des forces armées françaises sur son territoire”. “J’attends que le président de transition Traoré puisse s’exprimer, parce que j’ai compris que les messages qui étaient sortis à ce stade relevaient d’une grande confusion, celui-ci étant en déplacement hors de la capitale. Donc, je pense qu’il faut garder beaucoup de prudence, et veiller à ce qui est une spécialité de certains dans la région, qui peuvent avoir partie liée au demeurant avec ce que nous vivons en Ukraine, à savoir nos amis Russes […]. Nous attendons des clarifications de la part de M. Traoré sur ce sujet”, a réagi Emmanuel Macron, indique RFI.

En savoir plus

NIGER/FRANÇAFRIQUE : des centaines de personnes manifestent contre la présence de l’armée française, Barkhane

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté pacifiquement dimanche dans les rues de la capitale nigérienne Niamey, pour protester notamment contre la force antidjihadiste française Barkhane, tout en encensant la Russie, a constaté un journaliste de l’AFP.

En savoir plus

MALI : le Gouvernement accuse l’armée française d’espionnage, de violation de son espace aérien et prend à témoin…

Un communiqué du ministre malien de l’Administration du territoire, publié ce mardi 26 avril 2022 a porté de graves accusations contre les forces françaises de l’opération Barkhane qui s’adonnent depuis un bon moment, à des activités qualifiées de subversif et d’acte d’espionnage. Il s’agit  survols de convois et de base de l’armée malienne par des drones et des aéronefs français et de leurs atterrissages sans autorisation sur le sol malien.

En savoir plus

FRANCE/163 137 MILITAIRES A MACRON : la déchéance « annonce le chaos et la violence qui viendront d’une insurrection civile »

Le feu couve au sein de l’armée française, donc en France.  C’est la deuxième lettre ouverte  à Emmanuel Macron en moins d’un mois. 163 137 militaires à au président français, Emmanuel Macron : « la déchéance  annonce le chaos et la violence qui viendront d’une insurrection civile ».

En savoir plus
error: Content is protected !!