46 MILITAIRES/SAISINE CEDEAO : « pour le respect de sa souveraineté, sa sécurité, le Mali ne cédera à aucun chantage ou intimidation », gouvernement de transition

La Côte d’Ivoire a dénoncé une prise d’otage des  46 militaires détenus au Mali et a saisi la CEDEAO pour des éventuelles sanctions en vue de l’élargissement de ses soldats. A cette posture de l’Etat ivoirien, les autorités maliennes soulignent que « gouvernement ivoirien vient de transformer un dossier judiciaire en un dossier diplomatique » au point de saisir la CEDEAO. Aussi le Mali, tout en martelant que « le dossier des 49 militaires et purement judiciaire et bilatérale. Le Mali met donc en garde contre toute instrumentalisation de la CEDEAO par les autorités ivoiriennes pour se soustraire à leur responsabilités  vis-à-vis du Mali ». Partant et « pour le respect de sa souveraineté, sa sécurité nationale et  aux intérêts vitaux de son peuple, le gouvernement de transition ne cédera à aucun chantage ou intimidation ».

En savoir plus

AFFAIRE 46 MILITAIRES: le Conseil National de Sécurité considère “ce chantage comme inacceptable et exige la libération sans délai des 46”

Une réunion extraordinaire  du Conseil National de Sécurité  s’est tenue ce mercredi 14 septembre sur la situation des 46 militaires ivoiriens détenus encore au Mali. Le Président de la République a exhorté au calme  et à la retenue non sans exiger de Bamako la libération des 46  qui, à l’en croire, ne sont plus au moins que des “otages”. 

En savoir plus

COMMERCE INTERNATIONAL DU CACAO : la Côte d’Ivoire et le Ghana en guerre contre le chantage des multinationales

La Côte d’Ivoire et le Ghana ne veulent pas se laisser avoir par les manœuvres des multinationales intervenant dans le commerce et la transformation de fèves de cacao, qui veulent limiter leur influence sur le marché du cacao et veulent trouver une réponse coordonnée.

En savoir plus
error: Content is protected !!