MALI-FRANCE: Bamako saisit l’ONU et accuse la France de Macron de fournir renseignements et armes aux terroristes

La guerre diplomatique qui se livrent Français et Maliens depuis vient de prendre une autre dimension. Vu qu’elle va se jouer aux nations Unies à L’ONU à New York ? Le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop, a écrit le 16 août au Conseil de sécurité des Nations unies afin de réclamer une réunion d’urgence sur la situation dans son pays. Dans sa lettre, le Mali multiplie les accusations contre la France et soutient détenir les preuves desdites accusations. Pis, le Mali menace de faire usage de ses droits de légitime défense.  Ci-dessous le dossier de saisine et les documents de preuves mis en avant par le Mali pour soutenir sa saisine. Documents distribués à tous les chefs de missions.

En savoir plus

MALI/AFFAIRE 49 MILITAIRES /L’ONU ET RFI PERSISTENT : ”les soldats ivoiriens à Bamako ne faisaient pas partie de la Minusma”, mais Abidjan insiste

L’état-major des armées de Côte d’Ivoire a livré, mercredi 13 juillet, ses précisions sur la présence de ses 49 militaires interpellés à l’aéroport de Bamako dimanche. L’armée ivoirienne insiste sur le fait que le contingent arrêté est bel et bien en mission officielle au Mali dans le cadre des opérations de la mission de maintien de la paix des Nations unies, la Minusma. Mais l’ONU a du mal à clarifier si ces déploiements, qui ont commencé en 2019, ont une mission aussi claire qu’Abidjan ne l’affirme.

En savoir plus

MALI/AFFAIRE 49 MILITAIRES IVOIRIENS : l’ONU et RFI désavouent le gouvernement ivoirien ; que deviennent les 49 soldats arrêtés ?

Les Nations Unies annoncent que les soldats ivoiriens arrêtés au Mali n’ont pas le statut d’éléments nationaux de soutien de NSE. Confondant ainsi le gouvernement ivoirien qui a pourtant annoncé, mardi, que les ivoiriens étaient en mission pour le compte de la MINUSMA, la Mission des Nations Unies au Mali.

 

En savoir plus

MALI/MINUSMA/ONU : les USA préoccupés face au refus du Mali d’appliquer des dispositions de la résolution de l’ONU

Obsédé par une mission des Nations Unies incapable de réussir sa mission qui est de ramener la paix, mais qui au contraire, à tendance à vouloir se substituer aux autorités locales, le Gouvernement du Mali s’est fermement opposé le mercredi dernier à une résolution de l’ONU donnant la liberté à la Minusma d’enquêter sur les supposées violations de droits de l’homme.

En savoir plus

MALI/ONU/MANDAT/MINUSMA :Chine et Russie s’abstiennent ; le Mali « n’entend pas exécuter » les dispositions adoptées par le Conseil de Sécurité

Le Gouvernement malien s’oppose catégoriquement à la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU donnant la liberté de mouvement à la MINUSMA dans l’exécution de son mandat dans le domaine des Droits de l’homme et estime que cela relève de la responsabilité principale des autorités maliennes.

En savoir plus

ONU/MALI : « le Mali ne sera plus le sujet d’un pays, le Mali exprime son opposition ferme à l’intervention sur son territoire de la force française Barkhane », (Abdoulaye Diop)

Prenant la parole hier au Conseil de sécurité de l’ONU, le ministre malien des Affaires Etrangères et de la coopération internationale a traduit le sentiment du peuple malien en quête d’une souveraineté sans parrainage et partenaire de tous les pays qui siègent à l’ONU.

En savoir plus

MALI/MOURA : la France échoue encore à l’ONU face à la Russie et la Chine; l’UE met fin à la formation des forces armées maliennes

En république du Mali, la guerre contre les djihadistes  rythme le cours de la vie à Bamako et entre les autorités maliennes et la communauté internationale. Quand ce n’est pas l’Union Européenne qui se désengage de la lutte  contre les djihadistes, ce sont la Chine et la Russie qui bloquent par un véto, au Conseil de sécurité de l’ONU,  une demande de la France relative à une enquête  sur les allégations de massacre à Moura.

En savoir plus

ONU/DROIT DE L’HOMME : la Russie suspendue du conseil ; les pays africains qui ont voté contre, ceux qui se sont abstenus

Au 43e jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 7 avril dernier, la Russie a été suspendue du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies par l’Assemblée générale, après les allégations de civils morts près de Kiev, Boutcha. 

En savoir plus

NON-RESPECT DE LA DECISION DE LA COUR DE L’UEMOA : le Gouvernement malien dénonce un déni de justice et appelle la CEDEAO, l’UA et l’ONU à ramener l’UEMOA à la légalité

Face au refus de l’UEMOA à se conformer à sa propre juridiction après la décision de la cour de justice de l’union qui a ordonné la levée des sanctions contre le Mali le 24 mars dernier, le Gouvernement malien a interpellé dans un communiqué publié le jeudi 06 avril 2022, la Communauté internationale à l’effet d’exercer la pression sur l’organisation pour qu’elle se plie à la décision de la cour de justice.

En savoir plus

GUERRE RUSSIE-UKRAINE : Alassane Ouattara choisit le Bloc occidental, la Russie compte ses soutiens africains

Les pays membres de l’Assemblée générale de l’ONU ont majoritairement voté ce mercredi 2 mars 2022 une résolution pour exiger de la Russie l’arrêt immédiat de la guerre contre l’Ukraine et le retrait de son armée du pays.

En savoir plus
error: Content is protected !!