SANCTIONS CEDEAO /GUINEE : l’axe Bamako-Conakry contre la CEDEAO se renforce ; le Mali dit « NON » aux sanctions contre la Guinée

Au sommet extraordinaire de la CEDEAO à l’ONU, le 22 septembre dernier, l’instance régionale avait résolu  d’un ensemble de sanctions contre les autorités militaires, animatrices de la transition politique guinéenne. Pour les autorités militaires du Mali, « l’objectif de la CEDEAO est d’améliorer les conditions des populations et non d’imposer des sanctions contre productives les affectant ». D’où la  « solidarité indéfectible exprimée à la Guinée et son ferme soutien au peuple frère guinéen et au gouvernement de la république guinéenne ».  C’est à juste titre que le Mali refuse d’appliquer les sanctions d la CEDEAO contre la Guinée.

En savoir plus

MALI/ONU : le Conseil de sécurité de l’ONU renouvelle pour un an ses sanctions contre le Mali

En attendant qu’il veuille bien honorer la saisine du Mali contre la France par une réunion, le Conseil de sécurité de l’ONU vient de renouveler ce mardi  l’interdiction de voyager et le gel des avoirs s’appliquant aux individus et entités qui entravent la mise en place de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, jusqu’au 31 août 2023.

En savoir plus

ACCRA/CEDEAO : les sanctions contre le Mali levées, la Guinée sous pression, le Burkina doit finir sa transition au 1er juillet 2024, Jean Claude Brou explique

Les chefs d’Etat de la CEDEAO étaient réunis à l’occasion du 61e sommet le dimanche 3 juillet à Accra, au Ghana. L’organisation ouest-africaine a levé les sanctions financières et économiques contre le Mali,  accordé au Burkina Faso 24 mois de transition contre les 39 sollicités, et a accepté de choisir un nouveau médiateur dans ses négociations post coup d’Etat avec la Guinée.

En savoir plus

UEMOA/SANCTIONS CONTRE LE MALI : les banques et les établissements de l’UEMOA pris au piège des titres impayés du Mali d’un montant de 1825 milliards de F CFA saisissent la BCEAO

La Fédération des associations professionnelles des banques et établissements financiers de l’UEMOA sollicitent dans une note adressée à la BCEAO en date du 25 mars 2022, une dérogation à l’obligation de déclassement et provisionnement des titres pour atténuer les effets des impayés liés aux sanctions contre le Mali.

En savoir plus

SANCTIONS CONTRE LE MALI : la cour de justice de l’UEMOA ordonne le sursis à l’exécution de l’embargo contre Bamako

Saisie par les autorités militaires du Mali le 15 février dernier de deux recours à l’encontre des sanctions prises le 9 janvier par les dirigeants de l’UEMOA et de la CEDEAO,  la cour de justice de l’UEMOA vient d’ordonner à la conférence des chefs d’Etat et gouvernement de l’UEMOA de surseoir aux dites sanctions.

En savoir plus

UEMOA/CEDEAO: “le Mali condamne des sanctions illégales et illégitimes, les rejette et prépare la riposte”; le communiqué qui dit tout

Après les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA, “le gouvernement Malien  condamne énergiquement des sanctions illégales et illégitimes qui ne sont fondés aucun texte; les rejettent  et prépare la riposte”. Le gouvernement  du Mali tient à rassurer l’opinion nationale que des dispositions ont été prises pour assurer l’approvisionnement normal du pays par tous les moyens appropriés.

En savoir plus

COVID-19/ NON-RESPECT DU NOMBRE DE PASSAGERS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN : voici les sanctions encourues

Les chauffeurs et pilotes des véhicules privés et de transport en commun de personnes, des embarcations et bateaux encourent désormais des sanctions en cas de non-respect de l’arrêté n°0015 MT du 14 avril 2020. Signé par le ministre des Transports, le 14 avril 2020, cet arrêté réglemente la circulation des personnes à bord des véhicules ou des bateaux et embarcations flottantes en période de lutte contre le covid-19.

En savoir plus
error: Content is protected !!