SORO GUILLAUME A KONE MAMADOU : « j’avais de lui l’image d’un intègre… le voilà gros-jean comme devant à la fin de sa carrière, l’histoire se chargera de juger »


Soro Kigbafory Guillaume ne reconnait plus Mamadou Koné, le Président du Conseil Constitutionnel qui vient s’immoler sur la croix du déshonneur en se parjurant, en accomplissant «  le véritable coup d’état civil depuis l’indépendance en 1960. J’avais de lui l’image d’un magistrat intègre et brillant. La preuve est faite que cela n’a pas suffit…Non M. Koné Mamadou, mon ex-collaborateur et Président du Conseil Constitutionnel, ne devait pas faire ça. Non pas ça ! Quel leg pour les générations futures ? Nous étions plus solides que ça ».


CI-DESSOUS LA DECLARATION DE GUILLAUME SORO


« Le Conseil Constitutionnel de Koné Mamadou a commis le plus grand crime, le véritable coup d’état civil depuis l’indépendance en 1960. Je suis triste pour lui car en le proposant à l’époque au poste de Ministre de la justice en 2007 en ma qualité de Premier Ministre, j’avais de lui l’image d’un magistrat intègre et brillant. La preuve est faite que cela n’a pas suffit…

« Mon ex-collaborateur et Président du Conseil Constitutionnel, ne devait pas faire ça. Non pas ça ! Quel leg pour les générations futures ? Nous étions plus solides que ça ».

Il aurait fallu une dose de courage. Hélas ! Très peu en sont capables. Le voilà gros-jean comme devant à la fin de sa carrière. L’histoire se chargera de juger.

Il a perdu ma confiance mais je lui garde mon amitié car j’ai déjà pardonné. À sa famille, je dis merci. Il ne me reste qu’à poursuivre le combat pour l’État de droit et la démocratie.

Non M. Koné Mamadou, mon ex-collaborateur et Président du Conseil Constitutionnel, ne devait pas faire ça. Non pas ça ! Quel leg pour les générations futures ? Nous étions plus solides que ça ».

Guillaume SORO

30 pensées sur “SORO GUILLAUME A KONE MAMADOU : « j’avais de lui l’image d’un intègre… le voilà gros-jean comme devant à la fin de sa carrière, l’histoire se chargera de juger »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SORO GUILLAUME A KONE MAMADOU : « j’avais de lui l’image d’un intègre… le voilà gros-jean comme devant à la fin de sa carrière, l’histoire se chargera de juger »

par Civnewsafrik temps de lecture: 1 min
30