CEI/CANDIDATURE : Georges Ouégnin et Minata Koné déposent les dossiers de Gbagbo et Soro et interpellent le conseil constitutionnel


Ils sont sortis nombreux. Eux, ce sont les partisans des candidats Laurent Gbagbo et Guillaume Soro qui avaient à cœur d’accompagner dans la liesse populaire les représentants que sont Georges Armand Ouégnin pour Laurent Gbagbo et Minata Koné pour Guillaume Soro, déposer les dossiers de candidatures de leurs leaders au siège de la Commission Electorale Indépendante (CEI) ce 31 août 2020.


Les militants du Front Populaire ivoirien (FPI) venus en grand nombre avaient à leur tête les cadres du parti dont Marie Odette Lorougnon, Vice-Présidente du Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo, chargée de la mobilisation et de l’implantation du parti devant le siège de la CEI entourée de plusieurs dizaines de centaines de militants.

Tout en remerciant les électeurs qui ont accordé leur parrainage à Laurent Gbagbo qui devrait aller à cette élection avec le fanion EDS, Georges Armand Ouégnin, le président de EDS, a traduit la ferme volonté des partisans de Laurent Gbagbo de participer à toutes les élections. Et ce, après avoir déposé le dossier de Laurent Gbagbo à la CEI. Aussi a-t-il demandé que les obstacles politico-juridique soient enlevés, l’audit du fichier électoral effectué etc. afin de créer les conditions d’une élection inclusive  et transparente.

Les partisans de Guillaume Soro aussi sont quant à eux venus nombreux accompagner la représentante de leur leader, Minata Koné, qui  a déposé la candidature de Guillaume Kigbafori Soro, président de Générations et peuples solidaires (GPS) ce lundi 31 août 2020.   Non sans souhaiter que le Conseil constitutionnel qui a en charge de faire respecter les droits fondamentaux de l’homme et surtout de valider les candidatures le fasse correctement afin d’éviter l’arbitraire.

A LIRE AUSSI: DEPÔT DE CANDIDATURE : Laurent Gbagbo et Guillaume Soro déposent leurs dossiers le lundi 31 août à la CEI

Premier candidat déclaré à l’élection présidentielle, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, exilé en France a été condamné à 20 ans de prison par contumace. Tout comme le président Laurent Gbagbo qui, quoique acquitté par la CPI, est sous le coup d’une condamnation par contumace aussi en Côte d’Ivoire.

C’est à juste titre que Sié Coulibaly, un partisan de Guillaume Soro a interpellé le président du Conseil constitutionnel Mamadou Koné. « Il faut laisser les Ivoiriens aller à cette compétition sans injustice. Il faut laisser les cadres ivoiriens comme Guillaume Soro et autres qui ont déposé leur candidature dans la légalité parce que nous n’accepterons pas la parjure. Nous n’accepterons pas qu’effectivement le dossier de Guillaume Soro soit rejeté pour du n’importe quoi », a-t-il exigé.

 « C’est pourquoi nous disons à monsieur le président du conseil constitutionnel, votre décision est attendue par le peuple souverain de Côte d’Ivoire. Nous ne parlons pas de Guillaume Soro seul. Nous parlons de la Côte d’Ivoire. Les fils et filles ivoiriens n’accepteront pas le rejet des candidatures des candidats signifiants de l’opposition », a-t-il conclu.


A.Y 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CEI/CANDIDATURE : Georges Ouégnin et Minata Koné déposent les dossiers de Gbagbo et Soro et interpellent le conseil constitutionnel

par Civnewsafrik temps de lecture: 2 min
0