DEAL OUATTARA-GBAGBO/ KATINAN A J.A : « C’est un article mensonger, le Président Gbagbo n’a jamais été approché par un émissaire »


“Le Président Ouattara a bel et bien proposé un deal à Laurent Gbagbo via le Président du Niger, Mahamadou Issouffou », a déclaré au micro de RFI Marwane Ben Yamed, Rédacteur en Chef de Jeune Afrique. Pour Justin Koné Katinan, « le Président Laurent GBAGBO n’a jamais été approché, ni par le Président Mahamadou Issoufou, ni par tout autre émissaire du Chef de l’Etat ivoirien pour entamer des négociations sur l’affaire mentionnée par Jeune Afrique ».


En effet, ce Dimanche 13 Septembre 2020 à 7 Heures 45 minutes, Marwane Ben Yamed, rédacteur en chef de Jeune Afrique a déclaré ceci au micro de Norbert Navarro de RFI : “Le Président Ouattara a bel et bien proposé un deal à Laurent Gbagbo via le Président du Niger, Mahamadou Issouffou. Il s’agit d’une grâce dans le cadre du casse de la BCEAO si le Candidat de EDS accepte d’être neutre dans le processus électoral ». Non sans ajouter que bien évidemment l’ancien Président Ivoirien, Laurent Gbagbo, a rejeté l’offre.  Expliquant en conséquence que « mathématiquement il est impossible pour le Candidat du RHDP, Alassane Ouattara, de gagner cette élection avec dans la compétition Laurent Gbagbo et Guillaume Soro ».

A LIRE AUSSI:// PRESIDENTIELLE 2020/INVESTITURE AU PDCI-RDA : Voici l’intégralité du discours programme proposé par Henri Konan Bédié

C’est le lieu de souligner que l’article de Jeune Afrique et  cette interview font suite à la déclaration du Président  Alassane Ouattara  au cours de sa visite d’Etat dans le Moronou

Pour le Porte-parole de l’ex-président Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan, ce sont des allégations sans fondement qui n’existent que dans l’entendement de Jeune Afrique.  Justin Koné Katinan explique, dans un communiqué à la presse, « le Président Laurent GBAGBO n’a jamais été approché, ni par le Président Mahamadou Issoufou, ni par tout autre émissaire du Chef de l’Etat ivoirien pour entamer des négociations sur l’affaire mentionnée par Jeune Afrique. De façon plus générale, le Président Laurent GBAGBO n’a jamais eu de contact, ni directement, ni par personne interposée, avec le chef de l’Etat Ivoirien, pour quelque sujet que ce soit depuis le 11 Avril 2011 ».

A LIRE AUSSI://MORONOU/« AFFAIRE AFFI M’A PROMIS D’ÊTRE LA » : « Affi surpris que le chef d’Etat puisse faire une telle déclaration mensongère »

Par ailleurs, fait noter Justin Koné Katinan, « il est important de relever que la condamnation ci-dessus mentionnée, que la quasi-totalité du peuple ivoirien et le Président Laurent GBAGBO réprouvent du fait de ses caractères injuste, arbitraire et politiquement orienté, ne peut en aucun cas constituer, ni un moyen de chantage contre lui, ni un moyen de change de ses choix politiques pour le Président Laurent GBAGBO. Au demeurant, il est évidemment absurde de demander la neutralité du Président Laurent GBAGBO dans l’élection présidentielle de 2020 à laquelle il est lui-même candidat déclaré ».

Au surplus, le 10 septembre 2020, le journal Jeune Afrique a mis en ligne un article intitulé « Côte d’Ivoire : ce que Alassane propose à Laurent GBAGBO ». Dans cet article, repris par plusieurs journaux ivoiriens et plusieurs sites d’information, Jeune Afrique affirme que le Chef de l’Etat ivoirien, monsieur Ouattara, a commis le Président de la République du Niger, son Excellence Mahamadou Issoufou, comme intermédiaire à l’effet de négocier la neutralité du Président Laurent GBAGBO dans le scrutin présidentiel du 31 Octobre 2020. En contrepartie de cette neutralité, le Chef de l’Etat ivoirien s’engage, une fois réélu, à gracier le Président Laurent GBAGBO « de la peine de vingt ans de prison dont il a écopé dans l’affaire du casse de la BCEAO ». Le dimanche 13 septembre 2020, monsieur Marwane Ben Yahmed, Directeur de publication du journal Jeune Afrique, a maintenu ces affirmations dans une interview qu’il a accordée à monsieur Norbert Navarro de Radio France Internationale (RFI). Bien qu’ayant affirmé que le Président Laurent GBAGBO avait rejeté cette offre, il n’en demeure pas moins que l’article en question est totalement mensonger ».

A l’évidence, un mensonge subsiste quelque part. Soit au palais d’Abidjan, soit à paris à la rédaction de jeune Afrique, soit à Bruxelles. Et puis, à qui donc profite le mensonge à ce niveau de responsabilité.

Au reste et dans l’interview accordé à RFI, le rédacteur de Jeune Afrique soutient aussi que « sur la rencontre à l’Elysée, Emmanuel Macron a demandé des gestes d’apaisement en faveur de Laurent Gbagbo et Guillaume Soro afin qu’ils rentrent en Côte d’Ivoire pour participer au scrutin présidentiel. Cette recommandation a conduit le Président français à demander le report de la Présidentielle de quelques mois. Ce que le Président Ouattara a refusé. Contrairement à ce que dit Abidjan, nous n’avons pas publié ces informations sur les ordres de Tidiane Thiam. Elles émanent de sources sûres proches de la Présidence Ivoirienne, Nigérienne et Française.”


A.Y

Une pensée sur “DEAL OUATTARA-GBAGBO/ KATINAN A J.A : « C’est un article mensonger, le Président Gbagbo n’a jamais été approché par un émissaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEAL OUATTARA-GBAGBO/ KATINAN A J.A : « C’est un article mensonger, le Président Gbagbo n’a jamais été approché par un émissaire »

par Civnewsafrik temps de lecture: 3 min
1