MALI : la CEDEAO veut le réinstaller au pouvoir, IBK dit « NON », « il ne reste qu’a un chef d’Etat l’honneur et la dignité »

Alors que la communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) fait mains et pieds pour lui remettre au pouvoir, Ibrahim Boubacar Kéita, 75 ans , l’ex Président malien refuse catégoriquement de reprendre ses fonctions de président. Il l’a dit le dimanche23 août matin au Médiateur de la  CEDEAO, Goodluck Jonathan qui a pu lui rendre visite au Camp Soundjata de Kati où lui et son PM Boubou Cissé sont en résidence surveillée.

Voici les termes de son refus :

« JE SUIS SENSIBLE À L’ATTENTION QUE MES PAIRS N’ONT CESSÉ DE PORTER À MON PAYS DEPUIS QUELQUES TEMPS.

SANS RENTRER DANS LES DÉTAILS DU COUP DE FORCE MILITAIRE, J »AI TOUJOURS DIS QU’ON EST PRESIDENT, ON N’EST JAMAIS UN BON PRÉSIDENT, CAR LA VOIX DES

PEUPLES PORTENT PLUS LOIN QUE NOS CAPACITES D’ACTIONS.

IL NE RESTE QU’A UN CHEF D’ETAT L’HONNEUR ET LA DIGNITÉ, MA DECISON EST DONC PRISE EN TOUTE CONSCIENCE ET LIBERTÉ : JE RENONCE À MES FONCTIONS.

QUE NUL NE FASSE VIOLENCE SUR LE PEUPLE MALIEN AFIN DE SATISFAIRE DES AMBITIONS AUTRES QUE LES ACTES CLAIREMENT POSÉS PAR MES SOINS.

JE NE RETOURNERAI PAS AUX AFFAIRES, MÊME PAS POUR UNE SECONDE. TOUTEFOIS, JE VOUS SUIS RECONNAISSANT, JE VOUS REMERCIE. »

IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA

385 pensées sur “MALI : la CEDEAO veut le réinstaller au pouvoir, IBK dit « NON », « il ne reste qu’a un chef d’Etat l’honneur et la dignité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MALI : la CEDEAO veut le réinstaller au pouvoir, IBK dit « NON », « il ne reste qu’a un chef d’Etat l’honneur et la dignité »

par Civnewsafrik temps de lecture: 1 min
385