NON AU 3ème MANDAT : « Dieu nous demande de respecter notre parole, c’est le devoir, peu importe qu’il soit président » (Aguib Touré)


L’Imam Aguib Touré remet l’ouvrage et dit sa part de vérité sans s’embarrasser de fioritures sur le Troisième mandat lorsqu’il « demande au président Alassane Ouattara de ne pas manquer à sa parole car les conséquences risquent d’être générales ».


Civnewsafrik.net qui a reçu copie de la vidéo de l’iman Aguib Touré s’est fait un devoir d’information en vous proposant quelques extraits forts de cette déclaration : « (…)  Ceci est un conseil à nos autorités, à nos dirigeants, à nos guides religieux, principalement à nos présidents de la république…le prophète demande à ses compagnons que feriez-vous si je laissais la voie ? Un de ses disciples après la troisième question lui répond « si tu dévies, on va te remettre sur la voie ».  « Je remercie Dieu d’avoir des compagnons comme  vous », a réagit le prophète.  Car, poursuit-il « il n’y a pas de bonheur dans un dirigeant qui n’a pas de conseiller pour lui. Il n’y a pas de bonheur chez un chef, chez président, chez un guide qui n’a pas de conseiller. Président de la République, lorsque les gens se taisent par peur, ce n’est pas bon pour toi. Imam, père de famille, lorsque tu es chef ou dirigeant que tout le monde a peur de toi, cela n’est pas bon pour toi.», a d’emblée conseillé l’Iman Aguib Touré.

« Nous lui avons demandé une fois de ne pas se présenter et il a dit qu’il ne le ferait pas. Et nous lui avons dit merci pour ce geste. Aujourd’hui nous lui demandons de se rappeler de sa promesse de ne pas se présenter. Puisqu’il dit qu’il va se porter candidat à nouveau »

 « Dans une de nos prêches nous avons conseillé à notre président de la République de ne pas se présenter à l’élection présidentielle. Nous avons conseillé à notre président de laisser le pouvoir. Le pouvoir est comme le miel. Le Prophète nous donne un enseignement très clair. Nous donnons ce conseil à notre Président de la République. S’il a ce souci pour le bien être du pays, qu’il fasse des bénédictions pour le pays. Et Dieu va exhausser ce qu’il aura demandé », a insisté l’Iman Aguib Touré.  

A LIRE AUSSI:// ELIGIBILITE DE OUATTARA : « l’on tente d’anesthésier les consciences en leur inoculant du faux … Ouattara n’est pas éligible », Martin Bléou

« Nous lui avons demandé une fois de ne pas se présenter et il a dit qu’il ne le ferait pas. Et nous lui avons dit merci pour ce geste. Aujourd’hui nous lui demandons de se rappeler de sa promesse de ne pas se présenter. Puisqu’il dit qu’il va se porter candidat à nouveau. On a dit à tout le monde et certains musulmans disent que c’est politique. Voyez-vous, en réalité l’ignorance de la communauté musulmane. C’est-à-dire que nous sommes des spectateurs de la vie », a-t-il fait savoir. « J’ai dit une fois à un Iman, je te pose la question : est-ce que les musulmans ne font pas de bénédictions pour que les présidents viennent au pouvoir ? Il m’a répondu « OUI ». Est-ce que quand ils sont au pouvoir et qu’ils nous donnent à manger, nous ne sommes pas content ?  Il a répondu « OUI »

A LIRE AUSSI: // 3ème MANDAT/GUIKAHUE A OURAGA OBOU, Pr DU COMITE D’EXPERTS: « la Côte d’Ivoire te regarde et pour demain, tu dois absolument parler »

Et je lui ai alors demandé pourquoi quand les présidents viennent au pouvoir et qu’ils font des erreurs et qu’on en parle, on nous taxe de faire la politique »?

« Quand il donne des billets d’avion pour aller au pèlerinage, cela n’est pas politique. Quand ils commettent de mauvaises choses et qu’on récolte les conséquences, ça ce n’est pas politique. Lorsqu’ils font des conneries et on tue les musulmans, cela n’est pas politique. Lorsqu’ils subissent des torts et que les musulmans vont le défendre, ce n’est pas politique. Mais quand il est en train de dérailler et qu’on en parle, là c’est politique. Ça, c’est l’hypocrisie pure dans la communauté musulmane », a-t-il constaté. « Mes frères et mes sœurs, soutenons notre frère quand il est dans la vérité. Soutenons-le encore davantage quand il est dans l’erreur en lui donnant des conseils ».

« Nous allons faire une déclaration. Certainement beaucoup de musulmans ne le savent pas, y compris le Président de la République. Aguib Touré que je suis, j’ai fait la prison pour le Président de la République de 2001 à 2002. Lorsque j’ai dénoncé haut et fort ce que les autres faisaient.  J’ai été incarcéré à l’Ecole de police pendant une semaine pour lui. Pas pour sa personne mais pour la vérité que je disais », a rappelé Touré.

A LIRE AUSSI:// 3ème MANDAT: 4 morts, les femmes de Soro arrêtées, le feu couve à Daoukro, Bonoua, des blessés par balle et armes blanches

« Aujourd’hui encore, je lui dis la même chose. Je lui demande de ne pas manquer à sa parole. Car les conséquences risquent d’être générales. Parce qu’au moment où lui sera protégé, la communauté musulmane pourrait être dans des problèmes. Maintenant, ceux qui le soutiennent, c’est leur problème. Ceux qui soutiennent n’importe quoi, n’importe qui, n’importe quand, ça, c’est leur problème. La vérité c’est la parole de Dieu. Dieu nous demande de respecter notre parole et c’est le devoir. Peu importe qu’il soit président. Nous avons dit cette même vérité à l’ancien président », a martelé Aguib Touré.

Au reste, a poursuivi l’iman « nous demandons à tous les musulmans de prier pour la paix, la sérénité en Côte d’Ivoire et de ne pas soutenir les individus. Conseiller quelqu’un n’est pas synonyme d’être contre lui. Accompagner quelqu’un n’est pas synonyme d’être avec lui », a conclu l’Imam.


A.Y

205 pensées sur “NON AU 3ème MANDAT : « Dieu nous demande de respecter notre parole, c’est le devoir, peu importe qu’il soit président » (Aguib Touré)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NON AU 3ème MANDAT : « Dieu nous demande de respecter notre parole, c’est le devoir, peu importe qu’il soit président » (Aguib Touré)

par Civnewsafrik temps de lecture: 4 min
205