SOMMET DU G5 SAHEL A PAU : les chefs d’Etat ouest-africains sont allés à Canossa


La forme et la rhétorique qu’on s’est efforcé d’y mettre pour ménager les susceptibilités n’y ont rien changé. Avant même la fin du sommet de Pau, on pouvait présager la position des chefs d’Etat préalablement « convoqués » par le président français à ce sommet sur un ton qui tranche avec les usages diplomatiques.


Rien de nouveau sous le soleil des relations entre la France et ses anciennes colonies. C’est bien sous cet angle qu’il convient de percevoir la déclaration commune qui a sanctionné le conclave sur la situation sécuritaire au G5 Sahel qui s’est déroulé ce 13 janvier 2020 à Pau, dans le sud de la France.

« L’initiative ne va pas apporter de résultats »

Le contenu de la déclaration commune et le ton de la conférence de presse conjointe animé par les chefs d’Etat ne surprennent guère. Emmanuel Macron l’a souhaité, il a obtenu sa  « clarification ».

« L’initiative ne va pas apporter de résultats parce que les chefs d’Etat vont renouveler leur attachement à la présence de la force Barkhane dans les pays. Cela ne sera pas non plus une réponse pour la simple raison que ce sont les opinions et des peuples qui sont en désaccord avec la présence française. En appelant les chefs d’institution, les Français auront une réponse institutionnelle mais qui ne répondra pas aux vrais problèmes qui se posent à savoir qu’il s’agit d’un ressentiment au niveau des populations et des opinions et qu’il faut une réponse beaucoup plus complète pour cela », prédisaient d’ores et déjà les analystes politiques avertis. Ils ne se sont pas trompés.

« Nous aurons l’occasion de nous parler franchement »

Bien que Christian Roch Kaboré, président en exercice sortant du G5 Sahel, assurait que lui et ses homologues auraient « l’occasion de (se) parler franchement sur les différentes questions qui se posent » ; c’est plus à une convergence de vue qu’a donné lieu la conférence de presse commune.

Dans un entretien à France 24 et RFI, le 20 décembre 2019, Mahamadou Issoufou, le président nigérien avait d’ailleurs donné le ton ;  « on a besoin de plus de Barkhane, de plus d’alliés. Ceux qui critiquent la présence française ou des alliés dans le Sahel (…) sont très minoritaires ».

Ton martial et chantage

Une convergence de vue qui a dû  contenter Emmanuel Macron. Le 04 décembre 2019, en marge d’un sommet de l’OTAN en Angleterre, ce dernier s’était illustré par ces propos « Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français sur quelque sol du Sahel que ce soit à l’heure même que l’ambiguïté persiste à l’égard de mouvements antifrançais, parfois portée par des responsables politiques. C’est la raison pour laquelle j’ai invité à Pau le 16 décembre prochain les cinq chefs d’Etat africains impliqués dans le G5 Sahel, pour pouvoir apporter des réponses précises sur ces points ; leurs réponses sont aujourd’hui une condition nécessaire à notre maintien ».

Une réaction qui traduisait son exaspération face au sentiment antifrançais qui va grandissant dans les capitales francophones ouest-africaines. Le 10 janvier 2020, des milliers de Maliens sont encore descendus dans les rues de Bamako pour protester contre la présence des soldats français et étrangers.

Derrière la présence militaire française dans le sahel, ce qui est réellement en jeu, le président français l’a réaffirmé avec force, un brin agacé par la question d’un journaliste malien, « c’est la stabilité, c’est la sécurité ! ». Rien d’autre.

Créé en 2014, le « G5 Sahel » est un cadre de coopération entre cinq pays, le Tchad, le Niger, le Burkina Faso, le Mali et la Mauritanie, à la fois sur la sécurité et le développement.


B.V  

111 pensées sur “SOMMET DU G5 SAHEL A PAU : les chefs d’Etat ouest-africains sont allés à Canossa

  • 27/07/2020 à 03:50
    Permalink

    Everything is very open with a really clear explanation of the issues. It was really informative. Your website is very helpful. Thank you for sharing!

    Répondre
  • 26/07/2020 à 21:46
    Permalink

    Oh my goodness! Incredible article dude! Thank you, However I am experiencing problems with your RSS. I don’t know why I cannot subscribe to it. Is there anybody getting the same RSS issues? Anybody who knows the answer can you kindly respond? Thanks!!

    Répondre
  • 26/07/2020 à 21:36
    Permalink

    This is a topic that is close to my heart… Cheers! Where are your contact details though?

    Répondre
  • 26/07/2020 à 21:32
    Permalink

    Good day! I could have sworn I’ve visited this blog before but after going through some of the posts I realized it’s new to me. Anyhow, I’m certainly happy I stumbled upon it and I’ll be bookmarking it and checking back often!

    Répondre
  • 26/07/2020 à 21:29
    Permalink

    Howdy! I could have sworn I’ve visited your blog before but after going through a few of the articles I realized it’s new to me. Regardless, I’m definitely delighted I discovered it and I’ll be book-marking it and checking back regularly!

    Répondre
  • 26/07/2020 à 12:32
    Permalink

    Howdy! This post couldn’t be written much better! Looking through this article reminds me of my previous roommate! He continually kept preaching about this. I most certainly will send this article to him. Fairly certain he’s going to have a very good read. Thanks for sharing!

    Répondre
  • 26/07/2020 à 12:32
    Permalink

    Greetings! Very helpful advice within this post! It is the little changes that make the largest changes. Thanks a lot for sharing!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SOMMET DU G5 SAHEL A PAU : les chefs d’Etat ouest-africains sont allés à Canossa

par Civnewsafrik temps de lecture: 3 min
111